Yémen : le Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU condamne fermement les violences

Écouter /

Des manifestants à Sanaa, au Yémen, en avril 2011

Le Yémen a été à nouveau le théâtre de violences ce mardi. Des soldats fidèles au Président Ali Abdallah Saleh auraient ouvert le feu sur des milliers de jeunes qui s'approchaient de bâtiments officiels dans le quartier d'Al-Qaa. Ce regain de violence inquiète le Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU qui a condamné fermement les tueries à l'encontre de manifestants largement pacifiques à Sanaa et Taïz au Yémen, conséquence de l'usage sans discrimination de la force par les services de sécurité.

Plusieurs centaines de personnes ont été blessées à « cause de l'usage disproportionné de la force contre les manifestants désarmés ». Lors d'un point de presse à Genève ce mardi 18 octobre, le porte-parole du Haut commissariat a également dénoncé l'usage « excessif » de la force par les forces de l'ordre « dans un climat de totale impunité, alors qu'il y a eu de nombreux morts et de blessés, en dépit des allégations contraires du gouvernement.

Rupert Colville réitère une nouvelle fois l'appel de Navi Pillay pour la création d'une commission d'enquête internationale indépendante sur ces violences. « Les responsables de ces centaines de tués depuis le début du mouvement de protestation au Yémen, il y a plus de 8 mois, doivent être poursuivis, quelque soit leur rang ou leur titre », a souligné le porte-parole.

Interrogé sur le « plan de sortie de crise » présenté en avril dernier par le Conseil de coopération du Golfe et qui prévoyait une immunité judiciaire pour le président Saleh en échange de sa démission, le porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU, avertit qu'aucune amnistie ne peut être accordée à quelqu'un qui pourrait faire face à des allégations de crimes contre l'humanité ou de graves violations des droits humains.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo, avec un extrait sonore de Rupert Colville, porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...