PAM/Côte d'Ivoire : la téléphonie mobile pour faciliter les transferts monétaires

Écouter /

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a lancé un projet pilote qui utilise la technologie de la téléphonie mobile pour faciliter les transferts monétaires vers 54 000 personnes dans des communes pauvres d'Abidjan afin qu'elles achètent de la nourriture.

Plus de 10 000 ménages vulnérables à Abobo et Yopougon recevront un message électronique (SMS) sur leur téléphone portable les notifiant de la transaction et leur permettant de retirer leur argent dans les points de retrait d'espèces de l'opérateur télécom MTN, situés un peu partout en ville. Ces deux communes ont été gravement affectées par la crise postélectorale et les familles les plus pauvres peinent toujours à remplir leurs assiettes.

« Ce moyen de paiement innovant est particulièrement adapté aux ménages dont le pouvoir d'achat est faible,» explique Gaëlle Sevinier, porte-parole du PAM à Genève. « Le PAM a de plus en plus recours aux transferts monétaires pour porter assistance à ceux qui ont faim dans les zones urbaines. Car, en milieu urbain, la nourriture est souvent disponible sur les marchés, mais les familles n'ont pas les moyens de l'acheter."

Ce projet pilote a pour objectif de compenser la perte du pouvoir d'achat des ménages les plus pauvres ces derniers mois, et de leur donner accès à un plus grand choix de nourriture disponible sur les marchés locaux.

Les bénéficiaires ont déjà reçu une carte SIM leur permettant de recevoir un premier transfert. Le second transfert aura lieu fin octobre. En tout, 1,6 million de dollars sera déboursé dans le cadre de ce projet pilote.

Les transferts monétaires sans conditionnalité seront mis en œuvre pendant deux mois et porteront sur un montant mensuel de 75 dollars par ménage, soit une somme équivalente au coût du panier alimentaire d'une famille moyenne de cinq personnes.

Cette initiative à été rendue possible grâce une donation émanant d'une contribution totale de l'USAID de 10. 7 millions de dollars, destinée à l'opération d'urgence du PAM en Côte d'Ivoire. L'agence d'aide américaine, le premier contributeur à l'opération d'urgence du PAM en Côte d'Ivoire, a également contribué aux distributions générales de nourriture et au service aérien humanitaire opéré par le PAM.

Depuis le déclenchement de la crise, fin de 2010, le PAM a acheminé de la nourriture dans le pays et fourni plus de 11,800 tonnes d'assistance alimentaire à 560 000 personnes vulnérables.

L'opération d'urgence en Côte d'Ivoire, d'un coût total de 44 millions de dollars, accuse un déficit budgétaire de 10.2 millions de dollars.

Extrait sonore : Gaëlle Sevinier, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...