OMS : pour une éradication proche du ver de guinée

Écouter /
Mali : un garçon atteint par le ver de Guinée est soigné

Plus de 30 millions de dollars pour éradiquer une maladie « vieille comme le monde ». C'est la somme que s'est engagé à donner sur une période de 4 ans le gouvernement britannique en s’alliant à La Fondation Jimmy Carter et l'OMS dans la lutte contre le ver de guinée.

Le ver de guinée, ou dracunculose, est un parasite qui mesure 1 mètre de long. Il a tendance à s'installer dans les extrémités basses des êtres humains. Il provoque des pustules brûlantes et douloureuses qui mènent leurs hôtes à se baigner dans les rivières pour se soulager.

Cette maladie tropicale négligée, associée à la pauvreté et à l'eau insalubre, a connu un recul important depuis que la Fondation Jimmy Carter et l'OMS ont commencé la Campagne pour son éradication à la fin des années 80. En 1989, 3.5 millions de cas de ver de Guinée étaient répertoriés dans une vingtaine de pays y compris l'Inde et le Pakistan. Dans le courant de 2011, seuls 1.000 cas ont été détectés dans 4 pays, soient le Mali, l'Ethiopie, le Tchad ainsi que la nouvelle République du Sud du Soudan, qui détiendrait plus de 90% des cas.

La somme promise par le Royaume-Uni devrait combler un tiers des fonds manquants, pour permettre d'arriver à son élimination avant 2015, puis à son éventuelle éradication.

Le Dr Dirk Engels, Coordinateur des maladies tropicales oubliées à l'OMS, explique, à la Radio de l’ONU, pourquoi la communauté médicale a autant d'espoir face à cette maladie

Extrait sonore : le Dr Dirk Engels, Coordinateur des maladies tropicales oubliées à l'OMS; propos recueillis par Cristina Silveiro

:

Classé sous L'info, Le journal direct, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...