Lutte contre la désertification : l'exemple de la République de Corée

Écouter /

En Corée, des programmes de plantation de suaeda font partie de la stratégie de lutte contre la désertification (Photo : Hyundai Motor)

Ahmed Djoghlaf, le Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la biodiversité, explique pourquoi la Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, qui se réunit pour la première fois en Asie, a lieu en République de Corée. Ce pays est passé en l'espace de quelques décennies, du statut de pays en développement à celui d'un Etat pionner en matière de développement durable.

La République de Corée est un pays qui a 64% de son territoire couverts par des forêts. Il a connu les questions de dégradation des sols dans les années 50, avec la pauvreté, l'utilisation abusive du bois de chauffage en raison du sous-développement. Aujourd'hui la Corée du Sud a une politique ambitieuse de reforestation. Chaque année plus de 20 000 hectares de terre sont reboisés. Un hectare nécessite 5 000 arbres pour être reboisé.

Le Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la biodiversité explique que la Corée du Sud qui était pauvre, est actuellement un pays émergeant qui a fait de la croissance verte et de l'économie verte un axe fondamental de son développement. Ce pays est devenu le champion du partenarial global pour la lutte contre la désertification et la dégradation des sols.

(Extrait sonore : Ahmed Djoghlaf, le Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la biodiversité ; propos recueillis par Jérôme Longué, l'Envoyé spécial de la Radio des Nations Unies à Changwon, en République de Corée)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...