Inondations au Pakistan: les humanitaires toujours actifs malgré le manque de moyens

Écouter /

Une famille déplacée par les inondations au Pakistan, ici en 2010 (UN-Photo/Amjad Jamal)

La situation humanitaire au Pakistan demeure préoccupante. Les humanitaires sont toujours actifs sur le terrain au Pakistan pour aider les populations vulnérables et sauver des vies. Margareta Wahlström, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes sera en visite dès mercredi 5 octobre au Pakistan pour discuter avec les autorités de ce pays ainsi que les donateurs des priorités concernant l'aide à plus de 5 millions de personnes déplacées suite aux inondations.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) indique que l'appel humanitaire de 337 millions de dollars lancé par l'ONU pour le Pakistan n'a été financé à ce jour qu'à hauteur de 11%.

De son côté, l'UNICEF est préoccupé par le manque de moyens pour lui permettre de poursuivre son assistance aux personnes déplacées par les crues dans la province du Sindh. L'UNICEF n'a reçu que 1,1 millions de dollars sur les 50 millions nécessaires pour couvrir pendant six mois, les besoins urgents des femmes et des enfants.

Et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), joue la course contre la montre pour distribuer 6.000 abris d'urgence et des kits de secours aux familles déplacées au Sindh grâce à 1,5 millions de dollars offerts par le Fonds central des secours d'urgence de l'ONU.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...