Elections en RDC: la MONUSCO appelle les candidats à battre campagne dans la paix

Écouter /

Des opérateurs de la CENI enregistrent un citoyen, dans le cadre du processus électoral en RDC (Photo Radio Okapi/Ph. John Bompengo)

La campagne électorale débute vendredi 28 octobre en République démocratique du Congo (RDC). A la veille du lancement de cette campagne, le Directeur de la division électorale de la MONUSCO, Matthieu Bile Bouah, exhorte les  candidats  aux scrutins présidentiel et législatif à battre campagne en préservant la paix. «Pour la transparence du processus, la loi donne à chaque parti la possibilité de choisir ses témoins, dès maintenant pour suivre tout le processus», a-t-il déclaré dans un entretien accordé, mercredi 26 octobre, à Radio Okapi.

 Matthieu Bile Bouah demande aux électeurs de suivre de près le programme de leurs candidats afin de voter utile, souhaitant que la date du 28 novembre « soit une vraie apothéose de la RDC ». D'après lui, la RDC qui est un grand pays en termes d'étendue et des potentialités doit retrouver la place qui était la sienne sur la scène internationale.

A la veille du lancement de la campagne électorale, les états-majors des partis politiques mettent la main sur les derniers préparatifs. Dans la ville de Kananga, au Kasaï-Occidental, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) est déjà prêt. Le parti présidentiel a distribué du matériel de campagne alors que certains partis politiques continuent à attendre le matériel de leurs directoires nationaux.

Au PPRD/Kananga, on n'attend plus que le coup d'envoi de la CENI pour battre campagne en faveur de Joseph Kabila pour la présidentielle et de cinq candidats que le parti a aligné à la députation nationale.

A l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), on attend encore l'arrivée du matériel pour la campagne du candidat de l'opposition à la présidentielle Etienne Tshisekedi et de cinq candidats à la députation nationale. Le président fédéral de l'UDPS/Kananga, Jean pierre Kalamba Mulumba, déclare que pour éviter d'être trop en retard, les candidats députés de ce parti ont choisi de recourir aux imprimeurs locaux pour concevoir des banderoles et autres affiches à l'effigie d'Etienne Tshisekedi.

Les militants de l'Union pour la nation congolaise (UNC) de l'opposant et candidat à la présidentielle Vital Kamerhe, eux aussi, continuent d'attendre l'arrivée du matériel de campagne. Son président fédéral affirme que son parti va se rattraper car la campagne va du 28 octobre au 26 novembre.

Dans d'autres états-majors des partis politiques, l'heure est encore aux réunions pour peaufiner des stratégies de campagne. Certains partis politiques déclarent être en retard parce qu'ils n'ont pas d'avion pour acheminer du matériel à leurs candidats.

(Extrait sonore: Matthieu Bile, Directeur de la division électorale de la MONUSCO ; propos recueillis par Liévine Mbuinga de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...