Changwon : Luc Gnacadja fait le point

Écouter /
Luc Gnacadja, Secrétaire éxécutif de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification

La Conférence des Nations Unies sur la désertification a clôturé ces travaux ce vendredi en Corée du sud.

Pour Luc Gnacadja, Secrétaire exécutif de la Convention sur la lutte contre la désertification, la Conférence a atteint ses objectifs.

La COP10 a d'abord avalisé le principe de la création d’une base scientifique solide au profit de la Convention; elle a ensuite permis l'obtention d'un soutien politique de haut niveau, y compris l’Initiative de Changwon, pour mieux appliquer la Convention. Enfin, s'agissant de la lutte contre la dégradation des sols, elle a envoyé un message fort à la Conférence des Nations Unies Rio +20 sur le développement durable organisée au Brésil en juin 2012. Trois résultats qui auront un impact direct sur ​​la situation des centaines de millions de personnes affectées par les changements climatiques.

Plus de 12 millions d’hectares de terres productives sont perdus chaque année en raison de la désertification. Conséquence: pour nourrir les 9 milliards d’habitants que comptera la planète en 2050, il faudra augmenter de 70 pour cent la production alimentaire mondiale. Aussi, plus que jamais il importe d'inverser la tendance en matière de dégradation des terres. A noter enfin que la société civile a exhorté les parties à prendre en compte l’intégration des genres pour lutter efficacement contre la désertification. Les ONG ont également envoyé un avertissement remarqué concernant le fléau de ​​l’accaparement des terres.

(Luc Gnacadja, Secrétaire exécutif de la Convention sur la lutte contre la désertification ; propos recueillis par Jérôme Longué, Envoyé spécial de la Radio des Nations Unies en Corée du sud).

Classé sous Dossiers, Environnement.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...