Bulgarie : l'ONU dénonce les violences anti-Roms‎

Écouter /

Rupert Colville, Porte-parole de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme (UN-Photo)

Les Roms de Bulgarie ont peur. Depuis plus d'une semaine, de nombreuses manifestations sont organisées contre leur communauté après la mort d'un jeune bulgare tué par une famille d'origine tzigane. Le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a dénoncé mardi 4 octobre les violences anti-Roms et juge préoccupant le discours de la haine qui a alimenté les manifestations anti-Roms en Bulgarie ces derniers jours.

Des manifestations contre l'impunité des Roms ont lieu quotidiennement en Bulgarie depuis l'assassinat présumé le 23 septembre à Katounitsa (centre) d'un jeune Bulgare par un membre de la communauté rom. Des violences ont été enregistrées dans 14 villes du pays. Le Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU regrette la mort d'un jeune homme à Katounitsa. Le Bureau des droits humains espère que si l'homme responsable est coupable, il sera jugé selon la loi, avec un procès, et que les faits entourant sa mort soient clairement établis.

Le Haut Commissariat appelle les autorités à enquêter sur ces évènements et à juger les responsables de l'assassinat du jeune Bulgare. L'ONU juge toutefois « irresponsable qu'une communauté entière soit punie pour un délit commis par un individu ». Les services de Navi Pillay appellent les autorités bulgares au plus haut niveau politique à publiquement réaffirmer ce principe de responsabilité criminelle individuelle.

Selon Rupert Colville, porte-parole du Haut Commissariat, « le discours de la haine qui a alimenté les manifestations anti-Roms en Bulgarie est très préoccupant ». Le Haut Commissariat demande ainsi « aux dirigeants politiques de prendre une position ferme contre le discours de haine et de s'assurer que les policiers continuent d'être déployés en nombre suffisant pour protéger les quartiers roms des menaces de représailles et de harcèlement ».

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève, avec un extrait sonore de Rupert Colville, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...