Attaque de Lukolela: fin de la brouille entre les deux Congo

Écouter /

Vue aérienne de la cité de Loukolela au Congo- Brazzaville. Photo:Don John Bompengo

Le Ministre de l'Intérieur de la République démocratique du Congo (RDC), Adolphe Lumanu dit avoir aplani ses divergences avec son homologue du Congo Brazzaville, Raymond Zéphyrin Mboulou, au sujet de l'attaque de Lukolela. Leur rencontre, mardi 11 octobre à Brazzaville, faisait suite à l'attaque de la localité de Lukolela, dans la province de l'Equateur, en RDC, survenue dans la nuit de jeudi 6 à vendredi 7 octobre.

Adolphe Lumanu a déclaré à la presse que « Les divergences entre la RDC et le Congo, il y en avait pas. Il y avait peut-être des termes différends, mais pas d'options divergentes. Nous avons tout simplement relayé des informations à chaud que nous avons recueillies, mais nulle part il n'a été question d'accuser qui que ce soit encore moins le gouvernement du Congo Brazzaville». Selon lui, « les deux Congo sont condamnés à vivre ensemble. » Les autorités de la RDC avaient affirmé que les présumés assaillants de la localité de Lukolela étaient venus du Congo Brazzaville.

Le ministre de l'Intérieur du Congo Brazzaville, Raymond Zéphyrin Mboulou avait alors affirmé à l'AFP que « cette attaque et ces arrestations étaient un simulacre pour justifier la non tenue des élections en RDC ». « Si ceux qui organisent ces élections ne sont pas prêts, ils n'ont qu'à le dire. Cette attaque et ces arrestations ne sont rien d'autre qu'un montage », avait-il ajouté.

Pour rappel, cinq hommes armés accusés d'avoir tenté une attaque de la localité de Lukolela ont été transférés dimanche 9 octobre à Kinshasa à partir de Mbandaka, la capitale de la province de l'Équateur.

(Mise en perspective : Arsène Séverin de Radio Okapi)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...