Vdf : Priscille Geiser défend les droits des personnes handicapées

Écouter /

L'invitée de Voix de femme cette semaine est Priscille Geiser, responsable du support à la société civile au sein d'Handicap international. Elle revient sur les récents travaux de la quatrième Conférence des Etats parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées qui s'est réunie la semaine dernière à New York. Elle explique notamment le rôle joué par l'organisation non gouvernementale Handicap international dans la mise en œuvre effective de la Convention sur le terrain

 Handicap International est une association de solidarité internationale spécialisée dans le domaine du handicap. Non gouvernementale, non confessionnelle, sans affiliation politique et à but non lucratif, elle intervient dans tous les contextes aux côtés des personnes en situation de handicap, pour leur prêter assistance et les accompagner dans leur prise d’autonomie. Depuis sa création, l’organisation a mis en place des programmes de développement dans près de soixante pays, et intervient dans de nombreuses situations d’urgence. Le réseau de huit associations nationales (Allemagne, Belgique, Canada, France, Luxembourg, Suisse, Royaume-Uni, USA) œuvre de manière constante à la mobilisation des ressources, à la cogestion des projets et au rayonnement des principes et actions de l’organisation Handicap International.

Adoptée le 13 décembre 2006 par l'Assemblée générale des Nations Unies, et entrée en vigueur le 3 mai 2008, la Convention relative aux droits des personnes handicapées, qui a pour objet de « promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l'homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque », compte 103 États parties et 149 signataires, tandis que son Protocole facultatif dénombre 62 États parties et 90 signataires.

Lors de la quatrième session de la Conférence des Etats parties à la Convention, réunie au Siège des Nations Unies, à New York, du 7 au 9 septembre, sur le thème de la promotion du développement et de l'application de la Convention au moyen de la participation, de la création d'emplois et de la coopération internationale, quelque 400 délégués ont partagé des idées et des expériences qui serviront aux États à élaborer des cadres législatifs en faveur des personnes handicapées.

Avec plus d'un milliard de handicapés dans le monde, « aucun objectif de développement ne sera atteint à moins d'intégrer une perspective du handicap dans tous les efforts entrepris, qu'ils soient nationaux, régionaux ou internationaux », a estimé le Président de la Conférence, Martin Grunditz, de la Suède. Ce dernier a plaidé pour une ratification universelle de la Convention. Dans ce but, il a également proposé la tenue d'une réunion de haut niveau sur le handicap et le développement au cours de la soixante-septième session de l'Assemblée générale.

(Interview : Priscille Geiser, responsable du domaine support à la société civile à Handicap international; propos recueillis par Jérôme Longué)

Classé sous Voix de femmes.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...