Soudan: l’ONU inquiète des violences au Nil Bleu et au Kordofan méridional

Écouter /

Les Nations Unies font part de leur profonde inquiétude devant la nouvelle explosion de violences dans l’Etat du Nil bleu et la précarité de la situation humanitaire au Sud Kordofan. L'ONU s’est dite très préoccupée des récents affrontements qui ont éclaté dans l’Etat du Nil bleu entre l’armée soudanaise et des forces loyales au gouverneur élu Malik Agar, proche des ex-rebelles sudistes.

Avec Abyei et le Kordofan-Sud, le Nil bleu devient le troisième foyer de violences depuis mai parmi les Etats frontaliers du Soudan du Sud, indépendant depuis le 9 juillet.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) appelle les deux camps à mettre immédiatement fin aux combats et à chercher à résoudre leurs différends par des moyens pacifiques, afin d’éviter d’autres pertes humaines et de permettre aux personnes déplacées de rentrer chez elles.

Selon l'OCHA, plus de 200 000 personnes récemment affectées par les récents combats ont été privées d’assistance. Dans ces conditions, l'ONU demande au Gouvernement du Soudan et au Mouvement pour la libération du peuple du Soudan – Nord (MPLS-N) de lever les restrictions sur les organisations humanitaires afin qu’elles puissent fournir rapidement une assistance aux populations dans le besoin. « A moins que l’aide ne soit acheminée dans des quantités suffisantes maintenant, les conséquences seront sévères », avertissent les humanitaires.

Le Nil Bleu et le Kordofan méridional sont limitrophes du Soudan du Sud, indépendant depuis le 9 juillet après des décennies d’un conflit meurtrier avec Khartoum.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...