Somalie : Guterres solidaire des souffrances de la population

Écouter /

Le Chef du HCR António Guterres et la Ministre suèdoise de la coopération au développement Gunilla Carlsson parlent à des Somaliens déplacés à Dollow, au sud-ouest de la Somalie. Photo:UNHCR/S. Modola

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a acheminé par avion-cargo 240 tonnes de matériel d’aide humanitaire depuis l’Arabie saoudite vers la Somalie pour la période de l’Aïd el-Fitr, qui marque la fin de la période de jeûne du Ramadan pour les Musulmans. Le chef du HCR, António Guterres, est depuis mardi en visite dans cette région en signe de solidarité avec les Somaliens déracinés pour l’Aïd el-Fitr.

Cette assistance du HCR comprend des marchandises non périssables et des colis pour l’Aïd contenant des denrées alimentaires prêtes à être consommées, du jus d’orange, des bonbons et des biscuits. L’objectif reste de fournir autant d’aide que possible à l’intérieur de la Somalie pour que les personnes affectées par la famine et le conflit n’aient pas à entreprendre le voyage périlleux vers les pays voisins en quête d’assistance.

S’exprimant à Dollow, une ville à la frontière entre la Somalie et l’Ethiopie, M. Guterres a indiqué que le HCR assistait environ 850.000 réfugiés somaliens dans les pays voisins. « Nous ne devrions pas avoir pour objectif de vider la Somalie, mais plutôt de tout faire pour fournir de l’aide à l’intérieur du pays. Les Somaliens devraient avoir le droit de choisir de rester dans leur propre pays », a-t-il déclaré, appelant toutes les parties à mettre fin à la violence, à respecter le droit humanitaire et à autoriser l’accès aux gens dans le besoin.

António Guterres a entrepris une mission d'une journée à Mogadiscio où il a entre autres rencontré le Président, Sheik Sharif Sheik Ahmed. Il a aussi visité un camp de personnes déplacées situé dans une cathédrale bombardée dans le district de Hama à Mogadiscio, où il s'est entretenu avec les populations qui ont été à nouveau déplacées vers Mogadisio par le conflit et également par la sécheresse et la famine. Il a ensuite visité Maajo, un autre camp de personnes déplacées établi à environ un kilomètre de l'aéroport international de Mogadiscio.

(Extrait sonore : Andy Needham, porte-parole du HCR ; propos recueillis par Jocelyne Sambira)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...