RDC : les FARDC et les Maï Maï se sont affrontés à Talama

Écouter /

Un milicien Maï Maï

Le commandement des opérations de la 6e région militaire dresse un bilan lourd des opérations menées la semaine dernière à Talama, à 150 kilomètres au nord de Kalemie. Quarante morts parmi les combattants Maï Maï Alleluïa et de Yakutumba ainsi que leurs alliés FDLR et FNL. Les autorités militaires demandent aux populations ayant fui les combats de regagner leurs milieux aujourd'hui sécurisés, selon elles.

Cinq combattants dont un élément burundais de FNL, deux déserteurs de la Force navale de Kalemie, et deux Maï Maï Yakutumba ont été lors de la prise de Talama, indiquent les autorités de la 6e région militaire. A ce bilan, il faut ajouter 25 armes AK47 et 5 Mag et un sprint boat bourré de munitions. Un deuxième a coulé et un troisième a réussi à s'échapper. Pris en otage auparavant, un conseiller de Fizi a été libéré au cours de ces opérations.

Le colonel Carlos Kalume Faziri, porte-parole des FARDC dans le Tanganyika, explique: « Nous ne voulons plus de morts pour rien dans ce pays. Nous voulons que la paix se rétablisse partout au Congo pour que nous allions aux élections en toute quiétude.» Il rappelle que les habitants dont les localités ont été occupées par Yakutumba, n'ont pas été enrôlés, et sont condamnés à rester sans cartes d'électeur. La 6e région précise qu'elle est tombée sur des documents illicites lors des opérations de Talama. Ces documents réglementent les activités du PARC (Parti d'actions et de redressement du Congo). La même source dit détenir également de la correspondance qui établit une complicité entre des officiers du premier groupement de la Force navale et les combattants Maï Maï.

(Reportage : François Xavier Mybe de Radio Okapi)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...