Prix Nansen pour les réfugiés décerné à un groupe de secourisme yéménite

Écouter /

La Société pour la solidarité humaine effectue des patrouilles de surveillance le long de 600 kilomètres de côtes au Yémen

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi que le lauréat de la distinction Nansen pour les réfugiés de cette année était la Société pour la solidarité humanitaire (Society for Humanitarian Solidarity, SHS) du Yémen.

La récompense de 100 000 dollars rend hommage aux 290 employés de SHS et à son fondateur, Nasser Salim Ali Al-Hamairy, pour leur « action dévouée d’assistance aux milliers de réfugiés et de migrants qui débarquent chaque année sur les côtes du Yémen » après avoir franchi le Golfe d’Aden en bateau, a précisé le HCR dans un communiqué de presse.

Prêts à tout pour échapper à la violence, la sécheresse et la pauvreté dans la Corne de l’Afrique, des milliers de réfugiés et de migrants qui sont principalement des somaliens et des éthiopiens mettent leur vie entre les mains de passeurs et traversent la Mer Rouge et le Golfe d’Aden dans des embarcations surchargées et souvent inaptes à la navigation. Certains de ceux qui entreprennent ce périlleux voyage sont battus ou maltraités, et arrivent traumatisés et malades sur la côte yéménite. Le personnel de SHS surveille environ un tiers des 2 000 kilomètres du littoral du Yémen, recueillant les survivants, fournissant des soins d’urgence et, bien trop souvent, enterrant les personnes décédées en route.

Jusqu’à présent, en 2011, quelque 60 000 personnes ont traversé la mer vers le Yémen – soit plus que le total de toute l’année 2010. Au moins 120 personnes se seraient noyées en tentant la traversée.

« Des milliers de réfugiés doivent leur survie aux personnes qui travaillent pour la Société pour la solidarité humaine », a déclaré António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, à propos du lauréat. « Leur dévouement total au service de l’humanité mérite cette reconnaissance et ce soutien international ».

« Remporter la distinction Nansen nous a beaucoup encouragés. Notre travail est un devoir humanitaire qui doit être réalisé en toutes circonstances », a déclaré pour sa part le fondateur de SHS, Nasser Salim Ali Al-Hamairy. Il a ajouté qu’il utiliserait la tribune Nansen pour appeler la communauté internationale à « intensifier ses efforts pour améliorer la situation en Somalie afin de contribuer à dissuader les personnes d’entreprendre la périlleuse traversée ».

La distinction Nansen pour les réfugiés a été établie en 1954 en l’honneur de Fridtjof Nansen, explorateur et scientifique norvégien, premier Haut Commissaire pour les réfugiés de la Société des Nations. Elle est remise chaque année à une personne ou une organisation en reconnaissance des services exceptionnels qu’elle a rendus à la cause des réfugiés. Cette distinction comprend une médaille commémorative et un prix de 100.000 dollars offert par les gouvernements norvégien et suisse. Le lauréat peut donner l’argent à la cause de son choix. La cérémonie de remise de la distinction Nansen aura lieu le 3 octobre à Genève.

(Extrait sonore : Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...