Pakistan : l'ONU a besoin de plus de moyens pour aider les victimes des inondations

Écouter /

Une jeune Pakistanaise boit dans un camp de déplacés suite aux inondations de 2010 (Photo : FAO/Truis Brekke)

Le Bureau de la coordination humanitaire des Nations Unies (OCHA) attire l'attention de la communauté internationale sur le manque de fonds pour répondre aux besoins des Pakistanais une fois de plus piégés par les eaux et les caprices de la mousson. Les actions menées par les Nations Unies visent principalement à fournir de l'eau potable et l'assainissement à au moins 2,5 millions de personnes pour éviter les épidémies dans les endroits inondés.

Les fortes pluies de mousson qui ont démarré à la mi-août ont endommagé ou détruit 73% des récoltes et 67% des stocks vivriers dans les districts concernés de la province de Sindh, et ont décimé près de 78.000 têtes de bétail. L'avenir est incertain pour des millions d'habitants qui ont tout perdu.

Cette catastrophe a frappé avant même que les communautés ébranlées par les inondations de l'an dernier n'aient eu le temps de se relever, ce qui est également dû au fait que le Sindh n'a pas reçu la même aide que d'autres provinces en 2010. Les inondations et les pluies incessantes risquent d'alourdir le bilan des pertes.

L'appel lancé le 18 septembre par les Nations Unies pour le Pakistan demandant 357 millions de dollars n'a reçu après une semaine que 9 millions soit 3% qui sont totalement insuffisants, selon l'OCHA.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de l'OCHA)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...