Nouvelle-Zélande : Ban Ki-moon appelle à l'unité

Écouter /

Ban Ki-moon et son épouse assistent à une performance musicale maorie, en compagnie de Roger France, Chancelier de l'Université d'Auckland en Nouvelle-Zélande (UN Photo/Eskinde)

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l'ONU, poursuit sa visite des pays du Pacifique et rappelle qu'aucun pays ne peut agir seul face aux défis mondiaux. Après les Îles Salomon et Kiribati, il était ce mardi de passage en Nouvelle-Zélande pour rencontrer les dirigeants réunis dans le cadre du Forum des îles du Pacifique.

En marge de cette rencontre, le Secrétaire général a également fait un arrêt à l'Université d'Auckland, rappelant qu'il a l'occasion de travailler avec des diplômés de l'institution, dont Helen Clark, qui est aujourd'hui l'Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ainsi que le Premier Ministre du Samoa.

Devant les étudiants et dignitaires, Ban Ki-moon a tenu à remercier les Néo-Zélandais pour leur leadership sur la scène internationale, notamment leur appui constant aux objectifs du Millénaire pour le développement. Il a en outre souligné l'engagement et le travail de la Nouvelle-Zélande en matière de réduction des risques de catastrophe, rappelant que le pays a dû se remettre récemment d'un tremblement de terre à Christchurch. Au niveau régional, le pays est également engagé dans la lutte contre les changements climatiques, qui menacent particulièrement et de façon bien concrète les îles du Pacifique, qui voient leur territoire menacé par la montée du niveau des océans.

Le Secrétaire général a justement mentionné les changements climatiques comme l'un des défis grandissants auxquels doit faire face la communauté internationale. « Nous sommes dans une période de transition et d'incertitude mondiales », a-t-il ajouté, pointant également vers les répercussions actuelles et à venir de la crise économique mondiale et de la vague de mouvements pour la démocratie en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

« Nous sommes à un tournant dans l'Histoire, où le monde tel que nous le connaissons change, lentement mais sûrement, et où les contours d'un nouveau monde se dessinent. Il faut saisir ce moment et travailler à l'unisson pour notre avenir commun. Comme le dit un proverbe maori, nous sommes tous dans le même canot », a poursuivi le Secrétaire général.

Alors que les dirigeants du monde entier convergeront bientôt vers New York pour l'ouverture de la soixante-sixième session de l'Assemblée générale, Ban Ki-moon a rappelé la nécessité d'un engagement renforcé et d'une action concertée.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...