Mercenaires : les pays appelés à agir

Le Groupe d’experts des Nations Unies sur l’utilisation des mercenaires a appelé les gouvernements d’Iraq, d’Afrique du Sud et de Guinée Equatoriale à prendre les mesures nécessaires pour empêcher toutes violations des droits de l’homme de la part des employés d’entreprises militaires et de sécurité privées.

Concernant l’Iraq, la Présidente-rapporteur du Groupe, Faiza Patel, a souligné mercredi dans un communiqué « qu’assurer la sécurité à son peuple est une responsabilité fondamentale de l’Etat » iraquien.

Le Groupe d’experts a également publié un rapport de mission sur la situation en Afrique du Sud, l’un des premiers pays dans le monde à avoir adopter une législation qui conditionne l’exportation de services militaires et de sécurité à une autorisation gouvernementale.

La Guinée équatoriale a également fait l’objet d’un rapport de mission. « Tous les mercenaires devraient assumer leurs responsabilités de leurs actions », plaident les experts.

« Toute personne accusée d’avoir été impliquée dans un incident relatif aux mercenaires doit être traduit en justice, via un tribunal compétent, indépendant et impartial et conformément aux standards des droits de l’homme et traités selon ces standards », insistent-ils.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...