Liban : Michel Sleiman appelle à soutenir les transitions dans le monde arabe

Écouter /

Le Président libanais, Michel Sleiman (UN-Photo Marco Castro)

Lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président du Liban, Michel Sleiman, a appelé mercredi à soutenir les Etats en mutation dans le Monde arabe afin que les transitions ne tombent pas dans le chaos et la division.

« Ces derniers mois, notre région a été témoin d’événements et de mouvements populaires appelant à la liberté, à la démocratie et à l’établissement de l’état de droit, contre l’autoritarisme, le favoritisme et la corruption », a déclaré le Président du Liban, Michel Sleiman.

« Nous devons suivre ces changements dans le Monde Arabe, il faut encourager ces progrès et prévenir une dérive vers l’extrémisme, le chaos ou la fragmentation et les divisions religieuses ou sectaires », a-t-il prévenu.

Michel Sleiman a appelé les Etats membres à soutenir les efforts financiers des pays en plein changements sociaux et économiques afin de promouvoir la démocratie et une ouverture sur le monde.

Selon lui, le Printemps arabe rend d’autant plus nécessaire la levée de l’impasse dans le processus de paix au Moyen-Orient.

« Dans ce contexte, il est important de souligner les efforts des Palestiniens dans le but d’obtenir une reconnaissance de l’Etat de Palestine et sa qualité de membre de plein droit aux Nations Unies, dans la perspective du droit à l’autodétermination. Le Liban va soutenir ces efforts, en coordination et dans une coopération fraternelle avec les pays amis », a affirmé le Président libanais.

Michel Sleiman a souligné la nécessité de soutenir financièrement l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). Il a également salué le rôle de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) , condamnant les attaques récentes contre l’une de ces patrouilles.

Le Président du Liban a demandé à Israël de mettre un terme « aux violations quotidiennes de la souveraineté libanaise et de se retirer immédiatement des territoires libanais toujours occupés de la partie nord du village de Ghajar, des fermes de Shebaa et des collines de Kfarshuba ».

« Alors que nous célébrons le centenaire de la Journée internationale de la femme cette année, nous devons profiter du potentiel et des talents de la moitié de l’humanité et non pas seulement chercher à consacrer l’égalité de genre par principe », a affirmé le Président libanais.

Selon Michel Sleiman, les femmes peuvent grandement contribuer à « la paix, à la réduction de la pauvreté, de la faim, des maladies et des dégradations environnementales ainsi qu’à la promotion des opportunités du développement durable ».

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...