La Russie pour un plus grand rôle du G20 dans la réforme de l'économie

Écouter /

Sergeï Lavrov, Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie (UN-Photo/Eskinder Debebe)

Dans un discours prononcé à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergueï Lavrov, a souligné mardi la nécessité de finaliser la réforme de l'économie et de la finance mondiale en renforçant notamment la coopération entre l'ONU et le G20.

« Une vaste coopération est nécessaire pour garder la situation du système financier et économique sous contrôle. Personne ne peut nier l'importance du rôle que le G20 joue dans le rétablissement d'après crise de l'économie mondiale », a déclaré Sergueï Lavrov devant les autres Etats membres des Nations Unies.

« Aujourd'hui, il est important de finaliser le processus de réforme de la finance et l'architecture économique globales et de mettre en œuvre tout ce sur quoi nous sommes tombés d'accord plutôt que de s'arrêter à la moitié du chemin. L'efficacité des ces efforts va s'intensifier seulement si le G20 renforce son dialogue avec les Nations Unies et ses agences spécialisées », a-t-il ajouté.

Selon le Ministre russe des affaires étrangères, ce sont les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui contribuent de manière « significative à la réforme de l'économie et de la finance globale ».

« L'objectif des BRICS n'est pas la confrontation avec qui que ce soit, leur but est de renforcer la collaboration productive multilatérale pour répondre aux problèmes urgents dans le monde contemporain », a-t-il plaidé.

Sergueï Lavrov a ensuite déploré le déploiement de missiles stratégiques de défense dans différentes parties du monde. Il a insisté sur la nécessité de garanties légales et a souhaité que ces armes ne bouleversent pas l'équilibre régional citant l'Europe et l'Asie Pacifique où les missiles de défense deviennent un facteur qui affecte l'environnement stratégique, a-t-il dit.

Concernant le Monde arabe, la Russie a condamné la violence utilisée contre les civils et soutient les aspirations des peuples. Le Ministre a appelé les Etats et les organisations régionales à s'engager dans le respect strict des normes existantes en matière de droit international et de droit humanitaire.

Sur la Libye, Sergueï Lavrov estime qu'il est temps de franchir des étapes supplémentaires et notamment de mettre fin à la zone d'exclusion aérienne.

« S'agissant de la Syrie, il est inadmissible de boycotter les propositions pour un dialogue national », a dit le Ministre, soulignant qu'il était important d'encourager les autorités et l'opposition à commencer les négociations.

« Nous espérons que la Ligue des Etats arabes va faire des efforts pertinents », a-t-il ajouté.

Sergueï Lavrov a dit soutenir la candidature des Palestiniens pour un Etat Membre à part entière des Nations Unies.

« La coopération plutôt que l'isolation devrait être la méthode pour régler les conflits du 21ème siècle », a-t-il ajouté.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...