Journée internationale de la démocratie : la place des jeunes dans la vie politique des nations

Écouter /

De jeunes Tunisiennes participent à une table ronde avec le Secrétaire général de l'ONU suite aux manifestations pour la démocratie dans le pays (UN-Photo Eskinder Debebe)

L'ONU célèbre jeudi 15 septembre la Journée internationale de la démocratie, avec un intérêt particulier pour l'inclusion de la jeunesse dans les processus démocratiques.

C'est l'occasion de se pencher sur la place et le rôle des jeunes citoyens dans la vie politique des nations. L'exemple actuel des pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord est significatif.

Selon le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, 2011 a été jusqu'à présent une année remarquable dans l'histoire de la démocratie. Ban Ki-moon fait référence au vent du changement qui souffle sur de nombreux pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord depuis le début du Printemps arabe.

La démocratie est une valeur universelle qui suppose que les peuples choisissent leur propre système politique, économique, social et culturel, en exprimant librement leur volonté, et qu'ils aient voix au chapitre en ce qui concerne tous les aspects de leur existence. Si les démocraties ont des caractéristiques communes, il n'existe pas de modèle unique de démocratie. Lorsque l'Organisation des Nations Unies aide les gouvernements à promouvoir et consolider la démocratie, c'est en se conformant à la Charte et toujours à la demande expresse des États Membres concernés.

La résolution A/62/7 (2007) de l’Assemblée générale des Nations Unies engage les gouvernements à renforcer les programmes nationaux de promotion et de consolidation de la démocratie et décide également de célébrer le 15 septembre de chaque année la Journée internationale de la démocratie.

La Journée internationale de la démocratie est l’occasion de réexaminer l’état de la démocratie dans le monde. La démocratie est un processus autant qu’un objectif, et seule la pleine participation et l’appui de la communauté internationale, des organes de gouvernance nationaux, de la société civile et des individus, permettront de faire de l’idéal démocratique une réalité universelle.

La liberté, le respect des droits de l’homme et le principe de la tenue d’élections honnêtes et périodiques au suffrage universel sont des valeurs qui constituent des éléments essentiels de la démocratie. A son tour, la démocratie devient un environnement naturel pour la protection et la réalisation effective des droits de l’homme. Ces valeurs sont incarnées par la Déclaration universelle des droits de l’homme et développées plus avant dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui consacre toute une série de droits politiques et de libertés civiles qui sont les piliers d’une véritable démocratie.

Le lien entre la démocratie et les droits de l’homme est clairement défini dans l’article 21(3) de la Déclaration universelle des droits de l’homme : « La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics; cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote. »

Les droits inscrits dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et les instruments subséquents relatifs aux droits de l’homme portant sur les droits des groupes (par exemple les peuples autochtones, les minorités, les personnes handicapées) sont tout aussi essentiels à la démocratie car ils garantissent une répartition équitable de la richesse et un accès égal et juste aux droits civils et politiques.

(Extrait sonore : Farah Cherif d'Ouezzan, Secrétaire générale de l'Association Thaqafat, une organisation non-gouvernementale du Maroc; propos recueillis par Patrick Maigua; mise en perspective : Frédéric Choinière)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...