Haïti : Valerie Amos appelle à continuer de répondre à la crise humanitaire

Écouter /

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d'urgence, Valérie Amos

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Valérie Amos, qui est arrivée mercredi en Haïti, a souligné que la crise humanitaire dans ce pays n’était pas terminée et qu’il fallait continuer d’y répondre.

« La crise humanitaire en Haïti n’est pas terminée. Bien que des efforts importants sont en cours pour mettre le pays sur la voie du relèvement, les besoins humanitaires restent importants et il est nécessaire d’y répondre », a-t-elle dit.

Plus de 200 000 personnes ont trouvé la mort dans le tremblement de terre du 12 janvier 2010 et 1,5 million d’autres se sont retrouvées sans-abri. Aujourd’hui, environ 600.000 personnes déplacées par le tremblement de terre vivent encore dans près de 900 camps, précise le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les déplacés sont confrontés à la menace croissante d’expulsions des camps ainsi qu’à une insécurité croissante. La situation en Haïti est aggravée par une épidémie de choléra, une insécurité alimentaire affectant 4,5 millions de personnes et une saison cyclonique active qui a causé la destruction de maisons et de cultures.

Valerie Amos a rencontré mercredi le Président haïtien Michel Martelly. Elle a souligné qu’il était crucial de ne pas oublier les centaines de milliers de personnes vulnérables vivant encore dans les camps et qui dépendent d’une aide humanitaire vitale pour survivre. Elle a également rencontré le Coordonnateur de l’action humanitaire des Nations Unies en Haïti, Nigel Fisher, et des hauts représentants des agences des Nations Unies et des ONG internationales. Ils ont souligné l’importance de s’attaquer aux défis structurels du pays, afin de permettre la transition de la phase humanitaire à celle du relèvement durable.

Jeudi, Valerie Amos a participé à un atelier sur la Procédure d’appel global pour 2012 où elle a rencontré les donateurs afin de mobiliser un soutien pour l’appel humanitaire qui s’élève à 382 millions de dollars et qui n’est financé qu’à hauteur de 52%.

Pendant la journée, Mme Amos a visité un camp de personnes déplacées à Port-au-Prince, ainsi qu’un nouveau site d’assainissement financé par le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF). Mme Amos a pu évaluer les progrès et les défis dans la lutte contre l’épidémie de choléra qui a tué 6.334 Haïtiens depuis le mois d’octobre dernier.

La Secrétaire générale adjointe devait rencontrer le Représentant spécial du Secrétaire général pour Haïti et chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Mariano Fernandez.

(Extrait sonore : Emmanuelle Schneider, porte-parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) ; propos recueillis par Cristina Silveiro.)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...