Forum sur l'internet : préserver l'ouverture de la toile

Écouter /

A Nairobi, au Kenya, le 6ème Forum sur la gouvernance de l'internet se poursuit, fort de la participation de plus de 2 000 délégués provenant de plus de 100 pays, appartenant à la société civile, à l'industrie ainsi qu'aux gouvernements. Le thème retenu est « l'internet agent moteur du changement : accès, développement, liberté et innovations ».

Ce Forum, qui se terminera vendredi, a pour but de discuter des différentes problématiques qui surgissent dans la gouvernance de l'internet, allant des questions techniques telles que la gestion des adresses IP ou la souveraineté dans l'acheminement des infrastructures, jusqu'à la préservation de sa nature ouverte, la sécurité, ou la cybercriminalité. Il cherche à encourager les échanges afin de permettre d'en tirer les meilleures pratiques dans divers domaines.

L'Internet est un domaine en constante évolution. L'accès à l'internet par téléphone a connu une croissance de presque 50% en 3 ans. En 2010, 143 pays en proposaient l'accès à comparer à 95 en 2007. Aussi, la part des abonnements aux téléphones portables des pays en développement est passée de 53% en 2005 à 73% en 2010.

Parmi les sujets en pointe, le « nuage » et la protection des données personnelles, la gestion de l'accès par téléphonie portable, mais aussi le rôle de l'internet en tant qu'agent du changement politique et social, à l'instar cette année du Printemps arabe, autour duquel un série d'ateliers a été montée.

D'après Anne-Rachel Inné, Directrice de l'ICANN (la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur internet ) ceux-ci cherchent surtout à préserver la nature ouverte de l'internet. « On a vu la réaction de certains gouvernements à travers le monde et disons que ce n'est pas ce que la société civile et le secteur privé voudraient, » a-t-elle dit.

Selon la Directrice, même s'il ne faut pas non plus se voiler la face, le consensus général parmi les gouvernements présents au Forum est qu'ils souhaitent maintenir cet aspect ouvert et multi-acteurs de l'internet, qui est devenu « une pièce maîtresse de nos propres vies et de nos économies ».

(Extrait sonore : Anne-Rachel Inné, Directrice de la région Afrique de la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur internet ; propos recueillis par Cristina Silveiro.)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...