Europe : les produits forestiers en hausse

Écouter /

Dans la région de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe, les marchés des produits forestiers ont rebondi en 2010 après deux années de baisse de la production et de la consommation. D'après la revue annuelle du marché des produits forestiers de la CEE-ONU/FAO publiée il y a quelques semaines à Genève, le redressement de la demande en 2010 (+5.6%), après deux années de baisse de la production et de la consommation, permet d'avancer avec un optimisme modéré que l'industrie du bois a franchi une étape.

Malgré des spécificités régionales, la consommation de produits forestiers de la région CEE-ONU a globalement augmenté de 5.6% en 2010 : la consommation a augmenté de 4,1% en Amérique du Nord, de 6,6% en Europe et de 6,3% au sein de la Communauté des États Indépendants (CEI). L'Europe est le premier consommateur de pellets et le Canada, premier exportateur mondial, est le principal fournisseur. Cette situation pourrait toutefois évoluer compte tenu du développement des capacités de production en cours dans la Fédération de Russie. La Suède est le principal consommateur de pellets, avec environ 20% de la production globale.

Principal levier des marchés de produis forestiers, en particulier pour les sciages résineux et les panneaux à base de bois, la construction de logements reste un indicateur clé, qu'il s'agisse de la demande ou de la production. Après la réduction du nombre de nouvelles constructions enregistrées depuis le pic de 2006, les données pour 2010 indiquent un léger redressement en Europe comme en Amérique du Nord. Aux Etats-Unis, les données publiées le 19 juillet 2011 par le Bureau de recensement montrent que le nombre de permis de construire en juin correspondait à un niveau annuel ajusté pour la saison de 624,000. Après plusieurs années de déclin, la production de papier journal a augmenté de 10% en Europe en 2010. Même aux États-Unis, où le déclin du papier journal été le plus rapide, avec une consommation en 2010 équivalente à un tiers de ce qu'elle était en 2005, la consommation s'est stabilisée.

Le secteur du bois énergie profite d'une croissance continue alors que les politiques publiques et les incitations financières ont encouragé le déploiement de technologies modernes pour la production de chaleur, de chaleur et d'électricité ou encore d'électricité seule. L'un des facteurs qui pourrait tirer encore plus vers le haut la demande de bois énergie est l'impact de l'accident nucléaire de Fukushima au Japon, qui a poussé certains gouvernements à travers le monde à reconsidérer leur politique en matière d'énergie nucléaire, comme la décision de l'Allemagne de fermer ses centrales nucléaires d'ici 2022. Les hausses du prix du pétrole et du charbon renforcent les motivations pour passer au bois, qui est en général reconnu comme une source d'énergie renouvelable, neutre d'un point de vue carbone.

Forêt de Bornéo

La croissance du secteur forestier chinois durant les 10 dernières années est remarquable. La valeur de la production chinoise de produits forestiers a plus que doublé en 5 ans pour atteindre 300 milliards de dollars en 2010. De 2009 à 2010 seulement, la valeur de cette production a augmenté de 29.3%. En 2005, la Chine a dépassé l'Italie pour devenir le principal producteur de meubles au monde. En 10 ans seulement, elle a également plus que doublé sa production de papier, pâte et cartons, qui représente maintenant près de 25% de la production mondiale.

(Interview : Arnaud Brizay, spécialiste des marchés de produits forestiers à la CEE-ONU ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...