Changement climatique : l'ONU et les îles du Pacifique appellent à agir

Écouter /

Le Secrétaire général observe les effets du changement climatique lors d'une visite dans le village de Tebikenikora avec le Ministre de l'environnement de Kiribati, Amberoti Nikora (UN-Photo/Eskinker Debebe)

A l'occasion de l'ouverture mercredi du 42ème Forum des Iles du Pacifique, à Auckland, la capitale économique de la Nouvelle-Zélande, les dirigeants de cette région et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ont plaidé dans une déclaration commune pour le renforcement de la lutte contre le changement climatique et l'acidification des océans qui menacent la sécurité et les moyens de subsistance des populations insulaires du Pacifique.

Dans leur déclaration, Ban Ki-moon et les dirigeants des Iles du Pacifique ont souligné « que le changement climatique et l'acidification des océans restent une grande menace pour les moyens de subsistance, la sécurité et le bien-être des populations du Pacifique » et ont réaffirmé « le besoin d'une action internationale urgente pour réduire les émissions (de gaz à effet de serre) en fonction de la science et de l'impact du changement climatique et de l'acidification des océans sur les communautés les plus vulnérables du Pacifique ».

Ils reconnaissent également l'importance de la coopération avec les Nations Unies. La déclaration estime nécessaire le renforcement et l'accélération du développement durable afin d'atteindre dans la zone Pacifique l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) relatif à l'environnement.

Les dirigeants des îles du Pacifique ont souhaité que les problématiques, telles que la protection des océans, des côtes et des ressources de la pêche, soient abordées au sein des institutions relatives au développement durable et des sphères de décisions politiques comme la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), l'Assemblée générale de l'ONU, le Conseil de sécurité. Ils souhaitent également voir ces thématiques traitées l'année prochaine à l'occasion de la Conférence de l'ONU sur le développement durable (Rio+20) qui se déroulera à Rio de Janeiro au Brésil.

Le chef de l'ONU et les dirigeants des Iles du Pacifique ont exhorté « la communauté internationale à combattre les menaces sur les écosystèmes marins et à travailler pour instaurer un réseau global de protection des zones marines ».

Enfin, la déclaration souligne l'importance d'un dialogue de haut niveau continu et prévoit d'organiser une réunion entre le Secrétaire général de l'ONU et les dirigeants des îles du Pacifique en marge de la 67e Assemblée générale au siège de l'ONU à New York en septembre 2012.

« Ma principale priorité est de progresser dans le domaine du développement durable. Notre défi est de lier entre elles les problématiques à régler – le changement climatique, la sécurité énergétique, la sécurité alimentaire, la sécurité hydrique, les infections transmissibles et non-transmissibles, l'autonomisation du genre? », a martelé le chef de l'ONU dans un discours prononcé lors du Forum.

En marge de la réunion, Ban Ki-moon a rencontré mercredi le Ministre des affaires étrangères de Nouvelle Zélande, Murray McCully. Les deux hommes ont discuté des problèmes régionaux et aussi des situations au Moyen-Orient, en l'Afrique du Nord, au Sri Lanka et aux Fidji.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...