Afghanistan: la situation sécuritaire au cœur du débat au Conseil de sécurité

Écouter /

Garçon afghan au camp de Gudham Shahar dans le Mazar-i-Sharif.Photo ONU: Luke Powell

Le Conseil de sécurité a examiné jeudi 29 septembre la situation en Afghanistan et ses conséquences pour la paix et la sécurité internationales. Stafan De Mistura, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afghanistan et Chef de la Mission d'assistance de l'ONU dans ce pays (MANUA), a présenté aux quinze le dernier rapport de Ban Ki-moon sur la situation en Afghanistan, rapport axé principalement sur la situation sécuritaire. C'était en présence de Zalmai Rassoul, le Ministre afghan des affaires étrangères.

Le Secrétaire général de l'ONU note dans son rapport, une très forte instabilité politique et des niveaux importants d'insécurité pour la population afghane dans le contexte du processus de transition avec un transfert des pouvoirs aux autorités afghanes et des responsabilités en matière de sécurité. Il lance un appel à toutes les parties concernées pour qu'elles prennent des mesures concrètes afin de protéger les civils.

Pour que le transfert des responsabilités aux autorités afghanes en matière de sécurité se déroule dans de bonnes conditions, il est important, selon le rapport de Ban Ki-moon, que les Forces de sécurité nationales continuent de faire preuve de capacités indépendantes accrues et d'un plus grand professionnalisme.

Présent dans la salle du Conseil de sécurité, le Ministre afghan des affaires étrangères, Zalmai Rassoul, a indiqué que cette année est d'une importance particulière pour son pays puisqu'elle est la dixième depuis la fin du régime des Taliban en Afghanistan. C'est aussi une année importante parce que, selon lui, elle marque l'entrée de son pays dans la voie d'un ambitieux processus de transition vers la prise en main des reines de la sécurité par les Afghans eux-mêmes d'ici à 2014. Zalmai Rassoul a enfin demandé le soutien de la communauté internationale pour la réussite des prochaines conférences qui auront lieu cette année à Istanbul et à Bonn sur la paix, la réconciliation et la coopération régionale.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...