Syrie : des experts de l'ONU demandent la fin de la répression contre les civils

Bashar Ja'afari, Représentant permanent de la République arabe syrienne auprès de l'ONU (UN-Photo/Devra Berkowitz)

Après la récente condamnation par le Conseil de sécurité de la répression sanglante des manifestations contre le régime du Président Bashar El Assad, d'autres voix s'élèvent pour aussi demander que soit mis un terme aux violences et meurtres délibérés des civils par les forces de sécurité et de l'armée syriennes. Sept experts des Nations Unies en droits de l'homme ont publié vendredi 5 août un communiqué conjoint dans lequel ils demandent la fin immédiate des violences du gouvernement syrien contre les civils.

Ces experts ont plusieurs griefs contre les autorités syriennes. Ils soulignent dans leur communiqué que l'utilisation sans discernement de l'artillerie lourde contre les manifestants ne se justifie guère. Ils indiquent que la Syrie n'a pas respecté et continue d'ignorer les normes internationales contre la torture et les traitements dégradants et qu'aucune situation exceptionnelle ne saurait être évoquée pour justifier les disparitions forcées.

Les autorités syriennes doivent, selon ces experts onusiens, libérer les personnes arrêtées arbitrairement pour avoir pris part aux manifestations pacifiques ou avoir exprimé des vues contraires à celles du gouvernement. La liberté de rassemblement pacifique est au cœur de toute société démocratique, affirment-t-ils, et il est urgent que le gouvernement réponde finalement aux revendications légitimes des manifestants plutôt que de les réduire au silence en recourant à une force brutale.

Ce communiqué des experts des Nations Unies paraît au lendemain de la décision du Président Bashar El Assad d'instaurer le multipartisme dans son pays où on a enregistré plus de 1500 morts depuis le début de la vague du « Printemps arabe » en mars dernier.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...