Semaine mondiale de l'eau : le PNUE a lancé un nouvel Atlas

Écouter /

Atlas de l'eau en Afrique: les zones vulnérables, en jaune, et les zones porteuses d'espoir, en vert

Les défis principaux de l'Afrique en matière de ressources hydriques sont exposés de manière très claire dans un nouvel Atlas publié par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). L'Atlas de l'Eau en Afrique utilise des centaines d'images comparant la situation « avant » et « après », de nouvelles cartes détaillées et d'autres données satellites provenant des 54 pays du continent pour mettre en lumière les problèmes d'approvisionnement en eau en Afrique, comme l'assèchement du lac Tchad ou l'érosion du delta du Nil, ainsi que de nouvelles méthodes efficaces destinées à la conservation des ressources en eau.

Le PNUE a lancé le 21 août la version française de l'Atlas de l'Eau en Afrique durant la semaine mondiale de l'eau, à Stockholm, en Suède. La version en anglais a été publiée durant la Semaine africaine de l'eau à Addis-Abeba, en novembre 2010. L'Atlas présente des images fascinantes parmi lesquelles des photos de la prolifération des algues dans le lac Victoria, des nuages verdâtres formés par l'érosion du sol et ruissellement des terres agricoles en Ouganda, de la pollution par les déversements de pétrole au Nigeria ainsi que d'un segment de trois kilomètres du delta du Nil perdu en raison de l'érosion.

Les recherches effectuées pour l'Atlas montrent que la quantité d'eau disponible par personne en Afrique diminue. A l'heure actuelle, seuls 26 des 54 pays du continent sont sur la bonne voie pour atteindre l'un des huit Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), visant à réduire de moitié la proportion de la population mondiale n'ayant pas durablement un accès à l'eau potable. Par ailleurs, seuls neuf pays en Afrique devraient atteindre l'objectif des OMD visant à réduire de moitié la proportion de la population qui ne dispose pas durablement d'assainissement de base.

S'il met avant tout en avant les défis liés aux ressources en eau, l'Atlas propose aussi de nouvelles solutions et des exemples de réussites sur le continent africain. Il contient la première cartographie détaillée montrant comment la conservation des eaux de pluie améliore la sécurité alimentaire dans les régions sujettes à la sécheresse. Les images révèlent également comment les projets d'irrigation au Kenya, au Sénégal et au Soudan contribuent à l'amélioration de la sécurité alimentaire. L'Atlas, établi par le PNUE à la demande du Conseil des Ministres africains sur l'Eau (AMCOW), montre comment les défis de la rareté de l'eau en Afrique sont aggravés par la forte croissance démographique, les impacts de la situation socio-économique et du changement climatique et, dans certains cas, par les choix politiques.

Préparé en collaboration avec l'Union africaine, l'Union européenne, le Département d'État des États-Unis d'Amérique et l'US Geological Survey, l'Atlas de 312 pages rassemble, au sein d'un ouvrage complet et accessible, des informations sur le rôle de l'eau dans les économies africaines et dans le développement, la santé, la sécurité alimentaire, la coopération transfrontalière, le renforcement des compétences et les changements environnementaux.

De plus amples renseignements sur l’Atlas sont disponibles sur le site du PNUE.

(Extrait sonore : Angèle Luh, Responsable de l'information au Bureau régional pour l'Afrique du PNUE; propos recueillis par Frédéric Choinière)

Classé sous Environnement, Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...