Distribution des vivres en Somalie : le Shabab impose sa loi

Le Représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en Somalie Bruno Geddo qui vient de rentrer de Dollow en Somalie, estime qu'il y faut tenir compte d'un aspect culturel assez important concernant la distribution des vivres en Somalie. Selon lui, un des devoirs de l'Islam c'est le Zakat et le mouvement islamiste Shabab n'accepterait pas qu'une grande organisation internationale distribue des vivres au lieu que ce soit les frères musulmans eux-mêmes qui le fassent surtout en cette période du Ramadan. C'est une question très sensible et très difficile à accepter pour le Shabab. C'est la raison pour laquelle le Programme alimentaire mondial (PAM) a toujours du mal à se faire accepter, a-t-il précisé.

Bruno Geddo a donné cette information au cours d'un entretien au téléphone avec des journalistes basés à Genève. Il a indiqué que le Shabab n'a pas interdit aux organisations humanitaires de travailler dans la région que ce mouvement islamiste occupe en Somalie. Selon lui, le HCR, l'UNICEF et les ONG internationales n'y sont pas interdits.

Le Représentant du HCR en Somalie vient de rentrer de Dollow en Somalie, le principal point de transit sur un corridor utilisé par les Somaliens déracinés pour parvenir aux camps de réfugiés de Dollo Ado en Ethiopie de l’autre côté de la frontière. En temps normal, la population de la ville de Dollow est d’environ 30 000 personnes. Bruno Geddo y a constaté un flux constant de Somaliens déracinés dans la ville qu’il estime à plus de 2 000 personnes. Ils viennent des villes de Garbaharey, Bardere et El Wak (région de Gedo), ainsi que des villes dans les régions de Bay et Bakool. En général, ceux qui viennent du sud de Baidoa (région de Bay) se dirigent vers Mogadiscio en quête d’assistance alors que ceux qui sont plus près de Luq (région de Gedo) se dirigent vers Dollow.

Une organisation locale construit un «centre de transit », une zone de 200 mètres carrés équipée de latrines et de points d’eau dans une région connue sous le nom de Kabasa, à trois kilomètres de la ville de Dollow. Ce centre est aménagé sur un terrain plus important mis à la disposition par les autorités locales et peut être agrandi si nécessaire. Bruno Geddo a déclaré que le HCR distribuerait l’aide d’urgence à Kabasa et prévoit d’y établir un bureau au cours des prochaines semaines grâce à l’arrivée de personnel d’urgence.

(Extrait sonore : Bruno Geddo, Représentant du HCR en Somalie)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...