L'ONU inquiète d'une escalade de la violence à Gaza et dans le sud d'Israël

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a eu des consultations ce weekend avec le gouvernement égyptien à la suite de la mort de trois policiers égyptiens tués jeudi par un avion israélien qui était engagé dans la riposte contre une attaque dans le sud d’Israël.

Robert Serry a notamment rencontré le Ministre égyptien des affaires étrangères, Mohamed Amr, et le chef du renseignement, le général Murad Miwafi. Il a également appelé le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Nabil El-Arabi, a précisé son bureau dans un communiqué de presse publié dimanche.

« Le Coordonnateur spécial a fait part au gouvernement égyptien de sa profonde préoccupation au sujet de la mort du personnel de sécurité égyptien lors des événements tragiques qui ont eu lieu le 18 août. Il a présenté ses plus sincères condoléances aux familles de ces Egyptiens qui ont perdu la vie », souligne le communiqué.

« Robert Serry reste préoccupé par la poursuite des tensions, en particulier par l’escalade de violence à Gaza et dans le sud d’Israël. Il a appelé au retour à un calme complet », ajoute-t-il.

Selon la presse, trois membres des forces de l’ordre égyptiennes ont été tués jeudi et sept blessés près de la frontière avec Israël, au moment où Israël pourchassait des hommes armés soupçonnés d’avoir déclenché des attaques meurtrières sur son sol, près de la frontière avec l’Egypte.

Le sud d’Israël a été frappé jeudi par au moins trois attentats visant des civils et des soldats israéliens près de la station balnéaire d’Eilat au bord de la Mer Rouge. Sept Israéliens seraient morts et 20 autres blessés. Sept assaillants auraient été tués.

Ces évènements ont déclenché un regain de tension dans la région, menaçant le traité de paix signé par l’Égypte et Israël en 1979. Le gouvernement égyptien a annoncé qu’il allait rappeler son ambassadeur en poste à Tel Aviv et le ministère israélien de la défense à publié une déclaration exprimant son regret de la mort des policiers égyptiens.

Lors de ses conversations au Caire, le Coordonnateur spécial de l’ONU a souligné auprès de ses interlocuteurs sa préoccupation croissante concernant l’impasse actuelle dans le processus de paix au Moyen-Orient et a discuté de l’importance d’un cadre légitime et équilibré soutenu par la communauté internationale qui puisse faire avancer les efforts vers une solution négociée prévoyant deux Etats et la création d’un Etat palestinien.

Robert Serry a rappelé la forte opposition des Nations Unies aux récentes annonces israéliennes en matière de colonisation dans le Territoire palestinien occupé, notamment à Jérusalem-Est, qui sont contraires au droit international.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...