Libye: un navire de l'OIM pour évacuer des migrants à Tripoli

Un point de service de l'OIM pour les migrants qui cherchent à quitter la Libye (Photo: Ahmed Rady)

Un navire affrété par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a quitté lundi 22 août Benghazi et est en route pour Tripoli. L'OIM note que ce bateau qui a quitté l'Est de la Libye va tenter d'évacuer près de 300 ressortissants étrangers de Tripoli, si la sécurité le permet. Selon le porte-parole de l'OIM, les dernières informations laissent penser que le port de Tripoli est désormais contrôlé par les forces du Conseil national de transition libyen.

L'OIM espère que le bateau pourra accoster mardi 22 août et que l'Organisation sera en mesure de mener à bien sa mission d'évacuation en toute sécurité. Dans ces conditions, l'OIM a appelé par ailleurs les parties au conflit à s'assurer que les migrants soient autorisés à se rendre en toute sécurité au port pour les opérations d'évacuation. L'OIM rappelle que plus de 5 000 Bangladais, Philippins et Egyptiens se sont déjà enregistrés pour être évacués. Beaucoup d'autres, y compris des migrants d'Afrique sub-saharienne qui vivent à la périphérie de Tripoli et qui n'ont pas été en mesure de joindre leurs ambassades, pourraient également avoir besoin d'aide. De retour à Benghazi, ces migrants seront ramenés par voie terrestre jusqu'à la frontière égyptienne à Salloum avant d'être aidés à regagner leurs pays respectifs.

Plusieurs médecins et du personnel médical sont à bord du bateau indique l'OIM qui relève qu'avec la situation qui évolue rapidement dans la capitale libyenne le nombre de ressortissants étrangers souhaitant encore quitter le pays reste incertain. « La situation est extrêmement fluide, non seulement en termes du nombre de personnes qui peuvent avoir changé d'avis mais aussi en termes de changement d'interlocuteurs sur le terrain » a déclaré Pasquale Lupoli, Directeur régional de l'OIM pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, dans un communiqué rendu public lundi 22 août à Genève.

Le navire affrété par l'OIM est le Tasucu, un bateau de 87 mètres, propriété de la compagnie turque AKGunler Denizcili. Il était toujours à quai dimanche soir au port de Benghazi, en attendant son départ imminent. L'OIM envisage d'affréter d'autres bateaux pour évacuer les milliers de migrants étrangers qui restent coincés” à Tripoli. Plus de 600 000 migrants ont déjà quitté la Libye depuis le début de la crise. Un bateau affrété par l'OIM doit quitter vendredi Benghazi pour Misrata, lors de la quinzième mission d'évacuation de migrants provenant principalement d'Afrique du nord, indique l'OIM.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...