Libye : fin de l'évacuation par l'OIM des migrants bloqués à Sebha

Une opération de l'OIM (Organisation internationale pour les migrations) visant à évacuer par voie aérienne plusieurs centaines de migrants tchadiens vulnérables bloqués dans la ville libyenne de Sebha pour les rapatrier sur N'Djamena, la capitale tchadienne, vient de se terminer avec succès.

L'opération, qui a pris fin le 30 juillet, a permis d'évacuer 1 398 migrants vulnérables tchadiens et d'autres ressortissants de pays tiers, y compris de nombreux enfants, femmes et personnes âgées qui avaient fui Tripoli, Misrata, Benghazi et Sebha.

Avant leur départ, les migrants ont été transférés vers un centre de transit de l'OIM à Sebha, où ils ont reçu de la nourriture, de l'eau et des abris. Des examens médicaux ont été effectués avec le soutien du Croissant Rouge libyen. L'enregistrement de migrants en situation irrégulière a été mené à bien par les responsables consulaires tchadiens entre autres, en coopération avec les autorités libyennes locales et l'OIM.

Les blessés rapatriés ont été renvoyés directement vers le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à N'Djamena, afin de leur assurer des soins appropriés et un traitement chirurgical si nécessaire.

Plus de 78 000 migrants tchadiens sont rentrés de Libye au cours des cinq derniers mois, démunis la plupart du temps. Leur retour signifie également l'épuisement des fonds qu'ils rapatriaient dans leurs familles au Tchad, ce qui les rend encore plus vulnérables en ces temps d'insécurité alimentaire croissante.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...