Libye : des avoirs bloqués utilisés par l'OMS pour l'achat de médicaments

A la demande du régime de Tripoli, les autorités néerlandaises ont débloqué cette semaine 100 millions d’euros d’avoirs libyens qui étaient gelés sur des banques des Pays-Bas pour les mettre à la disposition de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L'objectif est de permettre à l’OMS d’acheter des médicaments essentiels, des vaccins et du matériel chirurgical pour la Libye.

Selon Tarik Jasaveric le porte-parole de l’OMS, comme la Banque centrale de Libye est sous le coup de sanctions, elle ne peut pas payer les fournisseurs. Du coup, le régime du Colonel Kadhafi s'est adressé au Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, qui a donné aval. Les médicaments ainsi achetés, iront à la fois dans les zones tenues par les rebelles mais aussi dans les zones sous contrôle du gouvernement de Tripoli.

L’idée, c’est non seulement de fournir du matériel chirurgical, mais aussi des médicaments essentiels, qui commencent à manquer, pour le traitement de maladies comme le diabète, les cancers, ou encore le sida. D’après l’OMS, ces 100 millions devraient permettre de tenir deux mois.

(Extrait sonore : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS à Genève; propos recueillis par Jérôme Longué).

Classé sous L'info, Le journal direct, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...