La communication au cœur de l'allaitement maternel

(Photo: OMS)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et ses partenaires célèbrent cette Semaine de l'allaitement maternel, qui se déroule du 1er au 7 août 2011, pour encourager les mères du monde entier à allaiter leur nourrisson.

Cette année la campagne est placée sous le thème « Parle-moi : l'allaitement une expérience à trois dimensions ». Elle cherche à souligner l'importance du temps, du lieu et de la communication pour une pratique salubre. Le temps a été choisi pour rappeler que l'allaitement est lié au temps dans la mesure où il devrait commencer dès les premiers instants de vie de l'enfant, durer de façon exclusive pendant les 6 premiers mois de vie, puis se poursuivre avec une alimentation de complément jusqu'à l'âge de 24 mois. Le lieu est pour accentuer que l'allaitement concerne le monde entier, que ce soit les pays développés ou en développement. Mais surtout, la campagne cherche à renforcer la communication pour sensibiliser aux bonnes pratiques de la lactation à travers les nouvelles technologies, telles que la téléphonie mobile et les sms, ainsi que le bouche-à-oreille et une présence accrue sur la télévision et la radio. Car, selon l'UNICEF, si l'allaitement maternel exclusif n'est pas bien répandu c'est parce que les gens n'ont pas les bonnes informations.

L'allaitement maternel est l'un des moyens les plus efficaces pour préserver la santé et assurer la survie de l'enfant. Au niveau mondial, moins de 40% des nourrissons de moins de six mois sont allaités exclusivement au sein entraînant plus d'un million de décès par an.

Afin de permettre aux mères de démarrer et de maintenir l'allaitement exclusif au sein pendant six mois, l'OMS et l'UNICEF font les recommandations suivantes : débuter l'allaitement dès la première heure qui suit la naissance; allaiter exclusivement au sein – c'est-à-dire que le nourrisson n'absorbe que du lait maternel et aucune autre nourriture ou boisson, pas même de l'eau; allaiter à la demande – c'est-à-dire aussi souvent que l'enfant le réclame, jour et nuit; et ne pas donner de biberons, de tétines ou de sucettes.

Le lait maternel est le premier aliment naturel pour les nourrissons : il fournit toutes les calories et les nutriments dont l'enfant a besoin pendant les premiers mois de la vie et continue de couvrir la moitié ou plus des besoins nutritionnels pendant le second semestre de vie, et jusqu'à un tiers de ces besoins pendant la deuxième année. Il favorise le développement sensoriel et cognitif et protège le nourrisson contre les maladies infectieuses et chroniques. L'allaitement exclusif au sein diminue la mortalité infantile imputable aux maladies courantes de l'enfance, comme les diarrhées ou les pneumonies, et il accélère la guérison en cas de maladie.

(Extrait sonore : Hélène Schwartz, responsable de la prise en charge de la malnutrition aigüe auprès de l'UNICEF au Sénégal ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...