Incheon : Ban Ki-moon appelle la jeunesse à s'engager pour changer le monde

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'ouverture de la Conférence des Nations Unies Simul'ONU mondiale (UN-Photo/Evan Schneider)

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information, Kiyo Akasaka, ont appelé jeudi la jeunesse à s'engager à changer le monde à l'occasion de la Conférence annuelle Simul'ONU qui se tient dans la ville d'Incheon, en République de Corée.

« Le monde doit prendre en compte vos voix. Il doit prendre en compte les aspirations légitimes des jeunes partout dans le monde », a déclaré Ban Ki-moon s'adressant aux étudiants participants à la Conférence. « Ne sous-estimez jamais le pouvoir des individus pour faire la différence afin de changer le monde ».

Le Département de l'information des Nations Unies (DPI) organise la troisième Conférence annuelle Simul'ONU mondiale à Incheon du 10 au 14 août sur le thème « Développement durable: un progrès humain en harmonie avec la nature ». Environ 600 délégués étudiants âgés de 18 à 26 ans et issus de 53 États Membres y participent.

Les étudiants se livreront à un exercice de simulation des travaux de l'Assemblée générale des Nations Unies et d'autres organes du système des Nations Unies en délibérant sur des questions économiques et politiques, notamment sur l'opposition entre l'utilisation optimale des ressources mondiales pour le développement et la préservation de l'environnement et des écosystèmes de la planète.

« Ma promesse faite aux Etats membres est de rendre les Nations Unies plus efficaces et pertinentes afin d'obtenir des résultats pour ceux qui en ont le plus besoin », a expliqué Ban Ki-moon, soulignant que l'ONU avait besoin de plus de deux milliards de dollars pour l'aide d'urgence dans la Corne de l'Afrique.

« Nous avons reçu un peu plus de la moitié de cette somme. Mais nous maintenons la pression et nous faisons ce que nous pouvons pour aider ceux qui en ont besoin. Simultanément, nous allons continuer à maintenir la pression politique partout et sur tout le monde lorsque nous constatons que les droits de l'homme sont bafoués, ou que la démocratie est pervertie et la justice contestée. Ce sont les Nations Unies. Ce sont nos Nations Unies », a-t-il insisté.

Il a rappelé que les décisions prises en 2011 décident de ce que sera le monde en 2031. « Quelles que soient les décisions que vous prenez maintenant, quelles que soient les décisions que nous prenons ensemble, cela va déterminer le futur dans les 20 prochaines années », a prévenu le Chef de l'ONU.

Egalement présent, le Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information, Kiyo Akasaka, qui a lui-même participé à des conférences Simul'ONU en tant qu'étudiant, est un ardent défenseur de cette initiative.

Il s'est dit confiant sur le travail qui sera effectué par les étudiants et a estimé que ces travaux « seront une source d'inspiration pour préparer la Conférence de l'ONU pour le développement durable, Rio+20, en juin prochain ».

« J'encourage chacun de vous à travailler dur, à réfléchir et à s'amuser! », a-t-il conclu.

Le Département de l'information (DPI) a recours à un processus de sélection transparent, ouvert à tous et équilibré entre les sexes, et veille à ce que les étudiants issus de tous les milieux socioéconomiques et de toutes les régions géographiques soient représentés au sein de la Conférence Simul'ONU.

Pour la coordination de la Conférence, le DPI bénéficie de l'appui de la Fédération mondiale des associations pour les Nations Unies (FMANU), de celui de la Fondation pour les Nations Unies (UNF), et du soutien du Fonds des Nations Unies pour les partenariats internationaux (FNUPI).

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...