Haïti : l'OIM appuie la relocalisation des déplacés

Une patrouille de police circule dans un camp de personnes déplacées en Haïti (UN-Photo/Logan Abassi)

Alors qu'en Haïti 600 000 Haïtiens continuent de vivre dans plus d'un millier de camps dans la région de Port-au-Prince, selon une récente étude de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 94 % de ces Haïtiens les quitteraient s'ils en avaient les moyens.

La fermeture de ces camps est une priorité pour le gouvernement haïtien ainsi que pour les agences humanitaires. Les Nations Unies de concert avec les organisations humanitaires internationales et locales apportent leur l'appui.

Elles cherchent urgemment des solutions durables, à l'instar d'un projet de construction d'abris de l'OIM, non loin de la ville de Jacmel, dans le sud du pays, sur un terrain donné par l'administration communale. L'Organisation y a déjà construit 338 habitations pour les familles en difficulté. D’après, le Coordinateur-adjoint de ce projet à l'OIM, 278 familles s'y sont déjà installées. Il reste encore 58 familles à relocaliser.

(Reportage de Jean Patrick Mackintosh de MINUSTAH FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...