Forum sur l'Impact académique : l'exemple de la Corée du Sud

Kiyo Akasaka, le Chef du Département de l'information des Nations Unies (UN-Photo/Jean-Marc Ferré)

A Séoul le Forum sur l'Impact académique des Nations Unies vient de clore sa réunion de trois jours. Ce Forum, qui regroupe à présent 675 membres dans 104 pays, dont 48 en Corée du Sud, a pour but de faire des universités qui y adhèrent des partenaires engagés des Nations Unies.

Chaque université du Forum s'engage à mener une action par année –séminaires, recherches, réunion– sur un des dix principes onusiens représentés, tels que paix et sécurité, développement, droits de l'homme, etc.

La réunion de Séoul a été organisée par l'Université globale de Handong qui est chargée du noyau sur le renforcement de l'éducation supérieure.

Elle a aussi été l'occasion pour les universités coréennes de partager l'expérience unique de la Corée du Sud, qui en une seule génération est passée du stade de pays demandeur d'aide internationale à celui de pays donateur.

(Interview: Kiyo Akasaka, le Chef du département de l'information des Nations Unies; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...