Ethiopie: crainte d'une épidémie de rougeole dans des camps de réfugiés somaliens

Une famille de réfugiés somaliens

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a averti qu'il craint une épidémie de rougeole entraînant une forte mortalité dans les camps de réfugiés somaliens du sud-est de l'Ethiopie, où plusieurs cas de la maladie ont été signalés. A la date du 4 août, 25 décès ont été signalés dans le camp de Kobe, dont la moitié des cas pourraient être dus à la rougeole. D'autres cas de la maladie ont été signalés dans d'autres camps de la région de Dolo Ado, localité éthiopienne à la frontière de la Somalie.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la rougeole tue rarement des individus vivant dans des conditions normales, mais la combinaison de la malnutrition due à la sécheresse et d'une propagation de la maladie dans les conditions des camps de réfugiés peut avoir des conséquences mortelles. Et une épidémie de rougeole se propage rapidement dans des situations de surpeuplement et de mauvaises conditions d'hygiène.

En Somalie même, l'OMS redoute la propagation de la maladie.

Depuis mars dernier, l'OMS signale 200 cas de rougeole par semaine, mais ces données peuvent être plus importantes à cause du faible accès des Somaliens dans les structures sanitaires.

Le HCR et l'OMS plaident pour une action d'urgence et décisive pour arrêter la propagation de la maladie. Et pour renverser la situation, l'OMS souligne la nécessité d'une campagne de vaccination des enfants, comme celle menée conjointement par l'OMS et l'UNICEF dans les camps de réfugiés somaliens au Kenya.

En Ethiopie, plus de 75 000 Somaliens sont arrivés dans les camps de Dollo Ado après avoir fui leur pays d'origine cette année pour échapper aux effets combinés du conflit, de la sécheresse et de la situation de famine déclarée récemment. L'afflux se poursuit avec 240 arrivants par jour à Dollo Ado et 1 300 arrivants par jour à Dadaab.

Par ailleurs, l'OMS fait état de près 4000 cas de diarrhée aigue à Mogadiscio et 77% des malades sont des enfants de moins de cinq ans. Une vingtaine de cas choléra sont également signalés dans la capitale somalienne.

(Extrait sonore: Dr Michel Yao, Conseiller technique en santé publique à l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...