Espèces menacées : priorité aux reptiles et poissons

Écouter /

Les bords du lac Léman ont accueilli fin juillet près de 200 scientifiques dans le cadre d'une rencontre internationale organisée sous l'égide des Nations Unies pour mieux protéger les espèces animales en voie d'extinction.

La réunion s'est concentrée cette année sur la protection des reptiles et des poissons, ont indiqué les responsables de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Fort de la présence de représentants des organisations non gouvernementales et de la société civile, les participants ont débattu à Genève des dispositions susceptibles de renforcer les moyens de la protection des espèces menacées notamment les requins et les esturgeons de la Mer Caspienne.

La CITES est un accord international entre Etats dont l'objectif est de veiller à ce que le commerce international des spécimens d'animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent. La CITES est contraignante et compte actuellement 175 parties.

(Extrait sonore : Gael de Rotalier membre de la délégation de la Commission européenne; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous Environnement, Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...