Corne de l'Afrique : une course contre la faim

Des enfants déplacés par la famine qui sévit dans la Corne de l'Afrique (Photo: OCHA)

Les organisations humanitaires de l'ONU et leurs partenaires ont poursuivi lundi leurs opérations de secours pour venir en aide aux millions de victimes de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique.

Selon le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires de l'ONU (BCAH) si l'aide promise n'arrive pas la famine pourrait s'étendre à de nombreux pays de la région et au-delà.

En attendant, les agences onusiennes déploient des efforts sans précédent. Ainsi, un avion du Programme alimentaire mondial (PAM) chargé de 10 tonnes de suppléments nutritionnels pour les enfants est arrivé dans la capitale somalienne Mogadiscio, alors que l'agence onusienne accélérait le rythme de ses distributions de nourriture à Dollow dans le sud, près de la frontière kenyane.

Ce nouveau vol est le sixième depuis le début du pont aérien mercredi. Il « porte à 80 tonnes le total de suppléments nutritionnels acheminés à Mogadiscio pour les enfants malnutris », a déclaré un porte-parole du PAM, David Orr, depuis Mogadiscio.

La sécheresse en Afrique de l'Est menace environ douze millions de personnes, selon les Nations Unies. La situation est particulièrement critique en Somalie, où l'ONU a décrété formellement en état de famine deux provinces du sud, contrôlées par les insurgés islamistes radicaux Al-Shabab. L'ONU craint que cette famine ne s'étende d'ici un à deux mois à tout le sud somalien.

La sécheresse touche également certaines régions des pays voisins, au Kenya, en Ethiopie, à Djibouti et en Ouganda notamment. « Le PAM a également ouvert un pont aérien vers Dollow dans le sud somalien, pour y distribuer des biscuits énergétiques et d'autres aliments d'urgence », a ajouté David Orr.

Dans le même temps, l'UNICEF a lancé lundi une vaste campagne de vaccination contre la poliomyélite et la rougeole dans le plus grand camp de réfugiés du monde, Dadaab, qui abrite dans des conditions très difficiles quelque 380 000 réfugiés somaliens dans l'est du Kenya.

(Extrait sonore : Matthew Conway, porte-parole du Bureau de la Coordination humanitaire des Nations Unies au Kenya; propos recueillis par Frédéric Choinière)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...