Corne de l'Afrique : le FMI aussi veut aider

Écouter /

Une famille touchée par la famine dans la Corne de l'Afrique

Alors qu'à Addis Abeba l'Union africaine accueillait aujourd'hui une réunion internationale pour tenter de générer les fonds nécessaires pour remédier à la crise alimentaire de la corne de l'Afrique, tant à court et qu'au long terme, le Fonds monétaire international (FMI) s'active lui pour identifier et évaluer les répercussions de cette crise sur l'économie des pays de la région.

Selon Masood Ahmed, Directeur du département du Moyen-Orient au Fonds monétaire international, outre la menace que la sécheresse exerce sur la population, elle a de graves répercussions sur la situation économique dans la région telles que la hausse des prix des denrées alimentaires, qui touche surtout la population pauvre des zones urbaines; la réduction de la production hydroélectrique; les pressions budgétaires liées à la mise en place de l'aide; et un taux de croissance réduit.

Même s'il ne revient pas au FMI d'apporter de l'aide humanitaire d'urgence, il peut contribuer à l'allégement des souffrances des populations dans le cadre de son mandat. Le Fonds se dit prêt à fournir une aide financière aux pays touchés, en augmentant son aide dans le cadre des programmes existants et, si nécessaire, en utilisant sa facilité de crédit rapide, pour aider les pays confrontés à un besoin urgent de financement de leur balance des paiements. Le FMI examine par ailleurs les demandes d'aide supplémentaire de Djibouti et du Kenya, et se tient à la disposition d'autres pays si leurs autorités le demandent.

(Interview : Masood Ahmed, Directeur du département du Moyen-Orient au Fonds monétaire international; propos recueillis par Lika Geye)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...