Abuja : Asha-Rose Migiro au chevet des blessés après l'attentat contre l'ONU

Écouter /

Le bâtiment des Nations Unies à Abuja suite à l'attentat (Photo: Nigeria Plus)

A la suite de l'attentat meurtrier qui a visé vendredi le bâtiment des Nations Unies à Abuja, la capitale du Nigéria, la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Asha-Rose Migiro, s'est rendue dimanche au chevet des blessés et a rappelé que l'attaque terroriste n'empêcherait pas les Nations Unies de continuer son travail.

« Viser ces personnes est inadmissible et moralement répréhensible. Parmi les collègues de l'ONU, j'ai entendu aujourd'hui à l'hôpital un message clair. Ils veulent que le travail continue », a-t-elle déclaré.

La Vice-Secrétaire générale est également allée voir le personnel de l'ONU, visite au cours de laquelle elle leur a exprimé son soutien et a répété « qu'aucune attaque terroriste ne peut tuer nos idéaux ».

Pour la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, « il ne peut y avoir de justification pour le terrorisme. Les responsables doivent être traduits en justice ». Lors de sa rencontre avec le Président nigérian Goodluck Jonathan, Asha-Rose Migiro a affirmé vouloir «savoir exactement ce qui s'est passé et ce qui peut être fait pour renforcer la sécurité ».

La Vice-secrétaire de l'ONU était accompagnée par le chef de la sécurité de l'ONU, le Secrétaire général adjoint, Gregory Starr, chargé d'enquêter sur les conditions de l'attaque. Selon Gregory Starr, aucune menace n'avait été enregistrée pour Abuja et les conditions de sécurité correspondaient à celles d'un lieu d'affectation à faible risque.

Aux alentours de 11h00 heures locales vendredi matin, le bâtiment de l'ONU a été frappé par un attentat à la voiture piégée. Ce bâtiment abrite 26 agences humanitaires et le personnel des Nations Unies. Environ 400 personnes y travaillent. A ce jour, le bilan de l'attaque s'élève à 21 morts et 73 blessés dont 26 restent en soins intensifs. Quatre blessés graves ont été évacués dimanche à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour recevoir des soins. Huit autres devront suivre dans la journée.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont vivement condamné l'attaque vendredi.

(Extrait sonore : Gregory Starr, Secrétaire général adjoint au Département de la sûreté et de la sécurité de l'ONU; propos recueillis par la BBC)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...