Sud-Soudan: l'ONU créé la MANURSS pour aider la jeune république

La population du Sud Soudan se prépare pour son indépendance

A la veille de l'indépendance du Sud-Soudan, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, de passage à Khartoum a rencontré le ministre soudanais des affaires étrangères, Ali Karti. Une rencontre voulue et nécessaire selon le patron du Secrétariat de l'ONU alors que le Conseil de sécurité a adopté ce vendredi à New York, à l'unanimité, une résolution par laquelle, il créé à compter du 9 juillet, la Mission d'assistance des Nations Unies en République du Sud-Soudan (MANURSS)

En route pour Juba, la capitale du futur 54ème Etat africain où il assistera ce samedi 9 juillet aux cérémonies officielles de la création de la jeune république, Ban Ki-moon s'est entretenu avec le chef de la diplomatie soudanaise à Khartoum. A l'issue de cette rencontre avec Ali Karti, il a concédé devant la presse que la sécession devait être douloureuse, émotionnellement et financièrement, mais s'est dit convaincu que le Soudan a un brillant avenir et continuera à être un leader dans la région, tout en souhaitant la poursuite du partenariat avec l'ONU et la mise en œuvre de l'accord conclu le 20 juin sur Abyei.

Des propos comme relayés par le Conseil de sécurité à New York. Les quinze ont en effet adopté la résolution 1996 qui créé pour une période initiale d'un an la MANURSS, la Mission d'assistance des Nations Unies en République du Sud-Soudan. Une force composée au maximum de 7 000 militaires et de 900 membres de la police civile dont les effectifs seront revus à la baisse dès que possible. La MANURSS dont le principal mandat sera de consolider la paix et d'aider à établir des conditions propices au développement dans la jeune république du Sud-Soudan.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...