Soudan du Sud : naissance d'un nouvel Etat

Soudan du Sud : le soulagement de la population

Après des décennies de guerre civile, la  République du Soudan du Sud a vu enfin le jour ce 9 juillet 2011. Six mois après le référendum par lequel la population a massivement voté pour l’indépendance, le  54ème Etat africain a été porté sur les fonts baptismaux. Et ce en présence de nombreuses personnalités, notamment le Président du Soudan, Omar El Béchir et le Secrétaire général des Nations Unies. Ban Ki-moon qui, lors de son intervention a adressé les meilleurs voeux des Nations Unies aux huit millions de Soudanais du Sud, leur souhaitant un avenir aussi prospère qu'heureux. Pour autant le patron n'a pas occulté le difficile chemin parcouru par la jeune nation et encore moins les nombreux défis qu'elle va devoir relever.

Selon le Secrétaire général, les défis sont colossaux, à commencer par la celui de la sécurité, de l'instabilité. Il y a un important manque d'infrastructures, un énorme problème économique et social, un problème d'état de droit. Et il faut régler et établir tout cela le plus vite possible. Les Nations Unies mobiliseront toutes les ressources possibles, ses agences engagées à se tenir prêtes à travailler de concert avec les autorités et la population de la jeune république du Soudan du Sud.

 Ban Ki-moon  a aussi appelé de ses voeux la tenue du référendum sur Abyei et souligné la nécessité pour les populations du Kordofan du Sud et du Nil bleu de pouvoir faire entendre leur voix lors de consultations populaires. Une préoccupation partagée par Alain Le Roy, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des opérations de maintien de la paix, venu lui aussi à Juba, encourager le nouveau pays à se tourner résolument vers l'avenir. Alain Le Roy, qui a insisté sur l'important rôle joué par l'ONU lors du référendum et dans la naissance de la nouvelle nation. Le diplomate français qui ne veut pas croire à un risque de reprise des hostilités entre le Nord et le Sud du Soudan, même s'il reconnait la volatilité de la situation. 

A noter que le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi une résolution créant la Mission d’assistance des Nations Unies en République du Soudan du Sud (MANURSS) pour une période initiale d’un an. Une mission qui comportera au maximum 7 000 militaires, jusqu’à 900 membres de la police civile, ainsi qu’une composante civile. La MANURSS aura pour mandat de consolider la paix et la sécurité, et d’aider le gouvernement à administrer efficacement et démocratiquement le nouvel Etat. Indiquons enfin, le Soudan du Sud devrait devenir d'ici quelques jours, le 193ème État Membre de l'Organisation des Nations Unies.

(Mise en perspective : Jérôme Longué, avec des extraits d'interviews de Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies et d'Alain Le Roy, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix; interviews réalisées par Reem Abaza, envoyée spéciale de la Radio des Nations Unies à Juba)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...