Paix et sécurité: le Conseil de sécurité entend plusieurs chefs militaires des opérations de maintien de la paix.

Camions de la MONUSCO

Le Conseil de sécurité a entendu ce matin quatre des commandants des forces de maintien de la paix des Nations Unies. Parmi eux, le général indien Chander Prakash qui dirige le contingent militaire de la MONUSCO, la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo. Au micro de la Radio des Nations Unies, le général indien avait déjà insisté sur les énormes défis que constitue le manque d'infrastructures et de moyens de communication dans un pays aussi vaste que la RDC.

A l'approche des élections générales organisées fin novembre. Chander Prakash insiste aussi sur les défis logistiques rencontrés pour pouvoir assurer la protection des populations. Devant l'immensité des zones à couvrir, l'avion et l'hélicoptère sont les moyens de communication obligés..

Par ailleurs, la MONUSCO a adopté un ensemble de mesures et d'approches au Congo basé sur l’expérience tirée de différentes opérations de maintien de la paix. La Mission essaie d’atteindre un nombre maximal de personnes par différents moyens. La composante militaire a adopté une stratégie de protection, en classant les zones par domaine de priorité. Il y a celles où l'on doit aller, celle où l'on devrait aller, et celles où l'on pourrait aller, le tout étant fondé sur les opérations régulières effectuées dans la région. L’intention est de montrer l'action, de l’ONU dans des domaines aussi nombreux que possible.

(Extrait sonore : général Chander Prakash, chef du contingent militaire de la MONUSCO; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...