Liban : l’ONU condamne l’attaque contre un convoi de Casques bleus

Patrouille de la FINUL

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fermement condamné mardi soir l'attaque du 26 juillet, perpétrée contre un convoi de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) sur la route bordant la côte près de la ville de Saïda (Sidon), à l'extérieur de la zone d'activités de la FINUL.

Selon des informations préliminaires, l'attaque aurait blessé six militaires de la Force, a fait savoir mardi le porte-parole de Ban Ki-moon, par communiqué.

« La FINUL et les autorités libanaises coordonnent étroitement leurs efforts en vue de déterminer les causes de cet incident », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général de l'ONU, a exprimé « l'espoir que les auteurs de cet acte seront rapidement identifiés et traduits en justice ».

Il s'est dit « profondément troublé par cette attaque contre la FINUL, la deuxième au cours de ces deux derniers mois » et souligné que « la sécurité et la protection de tout le personnel des Nations Unies au Liban sont de la plus haute importance ».

Les membres du Conseil de sécurité ont également condamné « dans les termes les plus forts l'attaque terroriste perpétrée contre un convoi de la FINUL » et exprimé « leur sympathie à ces derniers et à leur famille ». Les membres du Conseil se sont félicités que le Liban se soit engagé à ouvrir une enquête et à traduire en justice les auteurs de cette attaque. Ils ont aussi pris note de la coopération entre les Forces armées libanaises et la FINUL.

Les membres du Conseil ont condamné « toutes les tentatives visant à mettre en danger la sécurité et la stabilité au Liban et ont réaffirmé qu'ils étaient déterminés à faire en sorte qu'aucun acte d'intimidation n'empêche la FINUL de s'acquitter de son mandat conformément à la résolution 1701 (2006) du Conseil de sécurité ».

Ils ont aussi engagé « toutes les parties à observer scrupuleusement l'obligation qui leur est faite de respecter la sécurité des soldats de la FINUL et des autres membres du personnel de l'ONU » et de garantir « que la liberté de circulation de la Force est pleinement respectée, en conformité avec son mandat et ses règles d'engagement ». À cet égard, les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur plein soutien à la FINUL et ont vivement remercié les États Membres qui fournissent des contingents.

(Extrait sonore : Neeraj Singh, porte-parole de la FINUL ; propos recueillis par May Yaacoub)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...