Kordofan du Sud : la situation humanitaire demeure préoccupante

©UNMIS/Paul Banks.

Au Soudan, des affrontements armés et des bombardements aériens se poursuivent dans plusieurs localités du Kordofan du Sud. Selon l'OCHA, le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies, la situation demeure tendue et imprévisible à Kadugli, la capitale du Kordofan du Sud, suite à une forte présence des troupes soudanaises à l'intérieur et autour de cette ville. Cette situation provoque des déplacements de populations vers d'autres lieux plus sécurisés.

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé les parties en conflit dans l’Etat du Kordofan du Sud à cesser immédiatement les hostilités. Le Secrétaire général a exprimé il y a quelques jours sa déception sur le fait que les parties en conflit dans l’Etat du Kordofan du Sud, au Soudan, n’ont pas encore convenu d’une cessation des hostilités et déplore le grave impact humanitaire de la poursuite des combats, notamment à la lumière de la fin du mandat de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) le 9 juillet. Ban Ki-moon appelle les parties à cesser immédiatement les hostilités, à garantir la protection des civils et à fournir tout le soutien nécessaire pour la distribution de l’assistance humanitaire à ceux dans le besoin. Le Secrétaire général appelle les parties à résoudre les questions sous-jacentes au conflit à travers le dialogue politique, comme convenu dans l’Accord cadre entre le gouvernement du Soudan et le Mouvement de libération du peuple soudanais le 28 juin 2011. Ban Ki-moon a offert de de poursuivre le soutien des Nations Unies au gouvernement du Soudan et à toutes les parties prenantes afin de résoudre le conflit, mettre en œuvre un cessez-le-feu, et faciliter la fourniture de l’assistance humanitaire à ceux dans le besoin.

Fin juin, le gouvernement du Soudan et le Mouvement de libération du peuple soudanais (MLPS) avaient signé un accord dans la capitale éthiopienne, Addis Abeba, sur le conflit dans les Etats du Nil Bleu et du Kordofan du Sud. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), au moins 73.000 personnes ont été déplacées dans le Kordofan du Sud depuis le début des affrontements il y a quelques mois.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de l'OCHA)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...