Ethiopie: des promesses de fonds encourageantes

Les effets de la famine se font sentir sur les populations de la Corne de l'Afrique (UN-Photo/Stuart Price)

Il ne se passe pas un jour désormais sans que la situation humanitaire dans la Corne de l'Afrique ne cesse d'inquiéter. On a beaucoup parlé récemment de la Somalie, principale victime de la sécheresse dont les conséquences sont aggravées par les agissements des rebelles d'Al-Shebaab. Or, l'Ethiopie voisine n'est pas en reste. Seule source d'encouragement, la mobilisation financière de la communauté internationale : le pays a reçu 400 millions de dollars. Pour autant le gouvernement s'apprête à demander la même somme pour faire face à la situation.  

Alors que plus de 12 millions de personnes sont touchées par la faim et la sécheresse dans la Corne de l'Afrique, le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué jeudi la mobilisation internationale des gouvernements, des entreprises et de la population mondiale.

De son côté, le Comité de la sécurité alimentaire (CSA) de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé jeudi une nouvelle consultation en ligne sur la gouvernance de la sécurité alimentaire et de la nutrition afin de recueillir des contributions financières.  

Ces derniers jours, le PAM a reçu des promesses de dons de 250 millions de dollars de l'Allemagne, d'Arabie Saoudite, de l'Australie, du Canada, de la France, de l'Irlande, du Japon, de Monaco, du Royaume-Uni, de la Suède, du Fonds central pour les interventions d'urgence des Nations Unies (CERF) et des États-Unis. Cela s'ajoute aux fonds déjà reçus par de nombreux pays avant que la crise n'ait été déclarée une famine, y compris le Danemark, l'Espagne, la Finlande, le Kenya, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Russie, le Soudan et la Suisse.

« Nous observons que le monde entier s'unit afin de réduire les taux croissants de malnutrition et de faim dans la Corne de l'Afrique », a déclaré le Directeur exécutif adjoint pour les relations extérieures au PAM, Ramiro Lopes da Silva, en soulignant l'importance d'appuyer les projets qui permettront à des millions de personnes d'avoir un accès rapide à la nourriture.

(Extrait sonore : Kristen Knuston, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires en Ethiopie; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...