Trafic des drogues : renforcer la coopération internationale contre ce fléau

A l’occasion de la publication jeudi 23 juin du Rapport mondial 2011 sur les drogues, élaboré par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), le Secrétaire général de l'ONU a exhorté la communauté internationale à renforcer la coopération pour stopper les trafiquants.

« Il y a 210 millions consommateurs de drogue dans le monde aujourd’hui mais tous ne seront pas là demain ; environ 200.000 meurent chaque année. Toutes les trois minutes, une personne meurt de cette maladie évitable », a déclaré Ban Ki-moon lors du lancement du rapport au siège de l’ONU, à New York.

L’ONUDC estime qu’environ 210 millions de personnes, soit 4,8% de la population âgée de 15 à 64 ans, ont pris des substances illicites au moins une fois au cours des douze derniers mois.

Concernant la production d’opium, les experts de l’ONU ont constaté une légère augmentation des surfaces cultivées qui ont atteint les 195.700 hectares en 2010. Cependant, la production a décliné de 38% en 2010 par rapport à l’année précédente en raison notamment d’une maladie qui a dévasté une partie de la production en Afghanistan. Le rapport fait par ailleurs état d’une augmentation de 5% de la production d’opium au Myanmar. Entre 2007 et 2010, la production d’opium a diminué de 45%, estime l’ONUDC.

« Les zones de culture de pavot sont restées stables cette année, nos études préliminaires indiquent que la production d’opium en Afghanistan va probablement repartir à de plus haut niveaux en 2011 », a alerté le Directeur exécutif de l’ONUDC, Yuri Fedotov, présent lors de la cérémonie de lancement du rapport.

Concernant la cocaïne, les surfaces cultivées ont diminué de 18% entre 2007 et 2010 atteignent les 149.100 hectares. Pendant cette période, la production de cocaïne a baissé d’un sixième, notamment à cause de la diminution de la production issue de Colombie. Le Pérou et la Bolivie ont connu une légère augmentation de leur production. L’ONUDC a constaté que le marché américain de la cocaïne a massivement décliné ces dernières années même si les Etats-Unis représentent le plus grand marché du monde avec une consommation estimée à 157 tonnes par année. L’Europe constitue le second plus grand marché du monde pour la cocaïne avec une consommation estimée à 123 tonnes par an.

Dans son rapport, l’ONUDC confirme par ailleurs que le cannabis est toujours la drogue la plus consommée et répandue dans le monde avec en moyenne entre 125 et 203 millions de consommateurs. Alors que la production d’herbe est localisée sur le continent américain et africain, la production de résine de cannabis se concentre sur deux pays : le Maroc et l’Afghanistan.

Les experts de l’ONUDC sont inquiets de l’augmentation de la production des drogues synthétiques dont la consommation en Asie reste élevée et augmente encore en Amérique du Nord. « Les gains dont nous avons été témoins sur les marchés des drogues traditionnelles sont contrebalancés par la mode des créateurs de drogues synthétiques imitant les substances illégales », a déploré Yuri Fedotov. Le Myanmar est l’un des premiers fournisseurs de pilules de méta-amphétamines en Asie du Sud-est. L’Afrique commence a émergé en tant que source de méta-amphétamines destinées à l’Asie de l’Est, constate le rapport.

(Extrait sonore : Thibault Le Pichon, Chef de la section étude et analyses des menaces à l’ONUDC ; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous Dossiers, Droit et crime.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...