Syrie : Jisr al-Choughour sous le contrôle de l'armée

Environ 8000 habitants de Jisr al-Choughour ont fuit vers la Turquie pour échapper aux massacres orchestrés par l'armée syrienne.

En dépit des avertissements répétés de la communauté internationale visant à mettre fin à la répression sanglante des manifestations en Syrie, l'armée est intervenue violemment à Jisr al-Choughour dans le nord-ouest du pays.

La prise de contrôle de Jisr al-Choughour est le point culminant d'une opération d'envergure menée vendredi dernier par les troupes gouvernementales. Les hommes de Bachar el-Assad qui se sont déployés dans plusieurs villages de la région, justifient leur action par une chasse aux groupes terroristes armés qui se seraient réfugiés dans les montagnes environnantes de cette ville du gouvernorat d'Idleb.

Un argument battu en brèche par les opposants au régime syrien, qui accusent le pouvoir d'avoir créé de toutes pièces les histoires des “groupes armés semant le chaos dans le pays” pour justifier leur répression des contestataires.

Ces violations perpétrées par le régime syrien ne cessent d'inquiéter la communauté internationale. Jeudi dernier, le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a condamné des les actes de répression perpétrés contre des manifestants pacifiques et a appelé le gouvernement à répondre à la demande répétée du Conseil des droits de l’homme de l’ONU d'autoriser l’envoi d’une mission d’enquête dans le pays. Navi Pillay avait également exprimé ses vives inquiétudes à propos des mouvements de déplacés dans la ville de Jisr al-Choughour.

Sur le terrain, militants des droits de l'homme et ONG dressent un bilan de plus 1100 personnes tuées lors des manifestations depuis le mois de mars. 10.000 autres seraient emprisonnées.

(Mise en perspective : Martial Assème)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...