Sud-Soudan : l'indépendance offre une chance de créer un système éducatif de qualité

A quelques jours de son indépendance, le Sud-Soudan a plus de 1.3 millions d'enfants en âge de fréquenter l'école primaire qui ne sont pas scolarisés. Le taux d'inscriptions dans le secondaire est le plus faible du monde et présente de grandes inégalités entre les sexes sur le plan éducatif. C'est ce qu'affirme le nouveau rapport de l'UNESCO publié le 21 juin sur l'éducation dans ce futur pays, intitulé « Construire un meilleur avenir : l'éducation pour un Sud-Soudan indépendant ».

Selon ce document il existe néanmoins de nombreuses mesures pour remédier à la situation et ce nouvel Etat se trouverait même devant une opportunité. Il suffirait, entre autres, que les dirigeants prennent des engagements soutenus à long terme, accompagnés de politiques stratégiques et pratiques. Le rapport s’appuie sur les solutions qu'ont apporté d'autres pays en sortie de crises, notamment l’octroi des bourses scolaires, la consolidation de l'aide ainsi que des programmes de lutte contre la pauvreté.

Le document fait aussi état de des signaux prometteurs. Depuis l'accord de paix conclu en 2005, le Sud-Soudan a fait des progrès extraordinaires dans le domaine de l'éducation. Le nombre d'enfants scolarisés au niveau primaire s'est multiplié par quatre, des salles de classes ont été construites et beaucoup d'enfants ont reçu leur premiers manuels scolaires. De plus, la volonté politique du gouvernement dans le domaine de l'éducation est clairement affichée. Les autorités s'engagent à avoir un taux de scolarisation au niveau primaire universel pour 2015.

(Interview : Leila Loupis, chargée de la communication pour l'éducation pour tous à l'UNESCO ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...